Notes : Real Madrid – Eibar

notes-eibar

Le Real Madrid affrontait Eibar aujourd’hui à Santiago Bernabéu. Voici les notes des Madrilènes attribuées par notre rédaction.

Navas : 5 – Il a passé une après-midi globalement assez tranquille. Il s’est curieusement jeté un peu vite au sol sur le but encaissé.

Odriozola : 6 – La mobylette du Real a fait beaucoup d’efforts aujourd’hui encore. L’Espagnol est généreux et montre beaucoup d’envie même s’il manque encore de solidité dans les duels.

Varane : 5 – Il est rentré très difficilement dans son match, à l’instar de l’équipe. Il a montré quelques signes de fébrilité même si sa deuxième mi-temps a été bonne.

Nacho : 5 – À l’image de sa saison, Nacho ne dégage pas beaucoup de sérénité et il n’est pas du tout en phase avec sa relance…

Reguilon : 4 – En difficulté. Le jeune madrilène n’a rien apporté offensivement et il est très en retard sur le but d’Eibar.

Valverde : 5,5 – Positionné devant la défense, l’Uruguayen a peiné à tirer son épingle du jeu, à un poste où il peut difficilement mettre en avant ses qualités. Il a fait une bien meilleure deuxième période, à partir du moment où le Real a pris le contrôle du match.

Modric : 2 – Il a tout, tout, tout raté…

Isco : 7 – L’enchaînement des matchs et la confiance de Zidane semblent porter ses fruits. Avec Benzema, Isco a été le madrilène le plus constant, juste et créatif cet après-midi.

Asensio : 6 – Titularisé à gauche de l’attaque madrilène, Asensio a traversé la première période sans jamais peser sur le match. Replacé à droite au retour des vestiaires, il a été l’un des artisans du renversement de situation.

⭐️ Benzema : 8 – Auteur d’un doublé, le Français est à nouveau le sauveur de son équipe. Il s’est créé de nombreuses occasions et aurait pu gonfler ses statistiques avec un peu plus de réussite et d’adresse. Gros match tout de même.

Bale : 2 – Peu en vue, maladroit… La rupture entre le Gallois et son public est totale. La première bronca lui est tombée dessus après moins de 5 minutes.


👎🏻 On n’a pas aimé : La première période absolument intolérable : aucune frappe cadrée.

Articles liés