Odriozola : « Zidane ne voulait pas que je quitte le Real Madrid »

odriozola
Photo Icon Sport

Le latéral Alvaro Odriozola, dont le prêt au Bayern de Munich arrive bientôt à terme, s’est exprimé sur son avenir dans une interview accordée à El Chiringuito.

Futur : « Le prêt est sans option d’achat, je vais donc revenir à Madrid à la fin de la saison. Je me sens privilégié d’appartenir au Real et de jouer en prêt au Bayern. »

Contact avec Zidane : « Oui, j’ai des contacts avec les joueurs et les employés du club, même avec les médecins. En ce qui concerne mon départ, j’ai eu plusieurs conversations avec lui et il m’a montré tout son soutien en privé lorsque le Bayern était intéressé. Zidane ne voulait pas que je quitte le Real Madrid. Je suis reconnaissant qu’un personnage comme lui pense plus à moi qu’à lui-même. C’est un grand entraîneur et une personne formidable. »

Réussir à Madrid : « Petit, je rêvais d’être footballeur. J’ai joué pour le Real, j’appartiens à Madrid et je suis prêté au Bayern. J’ai accompli presque tous mes rêves, il me reste celui de réussir à Madrid. »

Reprise de la compétition en Allemagne : « En tant que footballeur, amoureux de ma profession, j’ai bon espoir que le football va reprendre. Le problème le plus important ici est la santé. Je me sens en sécurité. En Allemagne, il semble que la pandémie ait été mieux maîtrisée et que nous puissions recommencer à jouer le 15 mai. Nous avons passé trois tests et nous avons tous été testés négatifs. Nous avons fait le premier il y a un mois, le deuxième la semaine dernière et le troisième hier. Le gouvernement et la Bundesliga auront sûrement passé tous les protocoles pour reprendre la compétition. »

Entraînement : « Je vais au club. On se change dans des vestiaires séparés, avec une distance de deux mètres, puis je rentre chez moi. Je ne quitte pratiquement pas mon domicile. Ici on peut faire du jogging ou de la marche, mais ils nous ont conseillé de rester chez nous pour éviter tout risque de contagion. »

S’habituer à la distanciation sociale : « Ça fait un peu bizarre… Je suis quelqu’un de très affectueux. J’aime faire des câlins aux gens de ma famille. Je suis venu seul en Allemagne. Les Allemands sont un peu plus froids qu’en Espagne, où on aime plus se serrer dans les bras. Je suis certain que tout ça va bientôt se terminer. »

Bundesliga : « Nous nous entraînons par petits groupes depuis un mois, des groupes de huit joueurs. Ils vont bientôt officialiser la reprise de la Bundesliga. L’un des plans était que les équipes puissent se concentrer une semaine avant. Toute l’équipe se réunira samedi. En fonction des résultats des tests d’aujourd’hui, il sera décidé si nous jouerons. »

Sans public : « Il y a beaucoup de personnes qui font un effort pour payer leur abonnement et le football appartient à ces gens. Leur enlever la possibilité de voir un titre serait très triste. »

Adaptation au pays : « L’allemand est une langue compliquée. Je commence à mieux le comprendre. Je prenais des cours mais j’ai dû arrêter à cause du coronavirus. L’Allemagne est un pays magnifique et Munich est une grande ville. Le club et ses membres m’ont agréablement surpris. C’est un club puissant, mais avec un bel esprit de famille. »

Intérêt de Séville : « Pour le moment je me concentre sur le Bayern, je n’écoute pas les rumeurs. Séville est un super club et vous avez la chair de poule quand vous écoutez leur hymne. Mais le Bayern occupe toute mon attention pour le moment. »

Jour le plus important : « Le jour le plus important de ma carrière a été celui de mes débuts avec le Real Madrid. Mes parents me disent de profiter et de penser à tout ce que j’ai dû sacrifier pour en arriver là où je suis. »

Joueurs qu’il admire : « J’adorais l’équipe du Brésil et notamment Cafu, que je regardais beaucoup. Même si c’est paradoxal, il y a aussi Dani Carvajal, de qui j’ai aussi appris énormément de choses. »

Articles liés