Qui est Manolo Díaz, le nouveau coach du Castilla ?

manolo

Nommé récemment entraîneur du Real Castilla suite à la promotion de Santiago Solari, José Manuel Díaz Fernández, plus connu sous le nom de Manolo Díaz, est chargé de redorer le blason de l’équipe réserve du plus grand club du monde. A 50 ans, l’Espagnol est un habitué de la maison. Mais qui est-il vraiment ? 

Une carrière dédiée à Madrid 

Après avoir passé 11 ans au sein des catégories de jeunes du Real Madrid en tant que joueur sans connaître une carrière démentielle, Manolo Díaz débute sa carrière d’entraîneur lors de la saison 2002-2003, sous le premier règne de Florentino. Après 4 ans sur le banc des U18 (Juvenil B) il quittera ses fonctions après la nomination de Ramón Calderón à la présidence du club.

Après un bref passage au Mexique, Manolo revient en Espagne et prend les reines de Navalcarnero. En 2013, suite au retour de Perez, Díaz retourne au bercail afin de s’occuper de l’équipe C (disparue depuis). Auteur d’une très belle saison où il fait terminer les siens à la cinquième place, frôlant par ailleurs les playoffs d’ascension en Segunda B (division où milite actuellement le Castilla), il est promu l’année suivante au Castilla en milieu de saison alors que l’équipe va très mal (Liga Adelante – deuxième division de l’époque) et manquera de peu le maintien.

Sa très bonne saison suscitera l’intérêt de la Ponferradina, club de deuxième division, où il coachera deux ans avant de se voir approcher par le Real Valladolid qu’il recalera pour un nouveau retour au sein de la Fábrica en tant que coordinateur de la cantera aux côtés Ramón Martínez et Merino.

Un entraîneur de poigne et travailleur  

Malgré des résultats peu flatteurs lors de ses expériences passées, l’actuel coach du Castilla sous contrat jusqu’en Juin 2019, est un travailleur acharné. Lui qui connaît parfaitement les équipes de jeunes du club sait évaluer les potentiels et les faire mûrir afin de les utiliser à bon escient. Celui qui avait sous son aile Mariano ou encore Diego Llorente (Real Sociedad) lors de son passage en équipe C est un coach au football très offensif, qui aime construire autour d’un pressing fort. Doté d’un fort caractère, Manolo Díaz est un homme ferme qui aime les joueurs qui lui ressemble.

Un défi de taille 

Après deux matchs, le Castilla est quatrième à trois petits points du leader le SS Reyes et affiche des ambitions nettement supérieures à celle de l’an passé. Le travail de fond de Solari ainsi que les joueurs de qualité qui composent l’équipe rendent la direction ambitieuse quant au projet. Nul doute que Manolo aura fort à faire et que son court contrat est synonyme d’attentes. En effet, sans qualifications aux playoffs, il serait difficile de le voir continuer sur le banc du Castilla. Et lorsque l’on voit Benito, Raúl ou encore X.Alonso faire leurs armes au sein des équipes de jeunes, on comprend que la pression et la relève semble bien planer sur Valdebebas.

Articles liés