Raphaël, ce soir c’est toi le patron

AFP PHOTO / Isabella BONOTTO

Ce mercredi soir, le Real Madrid reçoit la Juventus en match retour de quart de finale de Ligue des Champions. Sur la pelouse du Bernabeu, un homme sera particulièrement observé durant la rencontre : Raphael Varane.

Du haut de ses 25 jeunes années, Raphael Varane peut se vanter d’un palmarès de rêve et de plus de 200 matchs disputés sous le maillot du Real Madrid. Raphael Varane, c’est une précocité et une maturité rare chez un défenseur central. Un talent brut que Zinédine Zidane a su attirer à peine son baccalauréat en poche.

La palette de l’international français est complète : relance, anticipation, vitesse, jeu de tête, positionnement, etc. Depuis 2 ans, l’ancien lensois est définitivement installé aux côtés de Sergio Ramos et est, malgré quelques pépins musculaires, une valeur sûre pour l’arrière-garde Merengue.

Raphael Varane l’a répété en conférence de presse cet après-midi, il ne changera pas son style et ne deviendra jamais un Sergio Ramos, dur sur l’homme. Est-ce qu’il a raison ? Très probablement puisqu’il compense ce qui peut sembler être un défaut pour un défenseur central.

Néanmoins, la progression du français n’est pas terminée et on attend de lui qu’il devienne un leader. Jusqu’à présent, le jeune défenseur n’a pas encore développé l’âme d’un patron. Ce soir au Santiago Bernabeu, il sera orphelin de son capitaine, Sergio Ramos. Une absence de marque pour le Real Madrid que Jesus Vallejo ne saura évidemment pas combler, mais personne ne pourra lui en vouloir.

Zinédine Zidane l’a en revanche bien compris et la présence de Raphael Varane face à la presse à la veille du match n’est pas anodine. En l’absence de Sergio Ramos, c’est au français de prendre le relais et le leadership de la défense. Dans un futur proche, il se pourrait que le brassard de capitaine lui revienne de droit et c’est le moment de prouver qu’il est un futur leader en plus d’être un exceptionnel défenseur.

Articles liés