Solari : « Si je serai toujours là dans 15 jours ? Je ne sais pas »

solari
AFP – PHOTO JORGE GUERRERO

Santiago Solari a signé ses débuts sur le banc du Real Madrid par une victoire ce soir. 4-0 face au petit club de Melilla en Copa del Rey, après laquelle il s’est exprimé auprès des médias.

Qu’avez-vous pensé du match ? « Très content, j’ai vu l’équipe heureuse, avec de l’intensité et de l’enthousiasme, ils ont couru les 90 minutes. Contre un adversaire difficile, qui presse haut et qui joue bien malgré qu’ils sont en troisième division, ils montent beaucoup et sont difficiles à jouer. »

Quatre buts marqués : « Mais c’est le fruit du match qu’on fait les joueurs… Ils ont couru, cherché à marquer, ils étaient frais et enjoués. Le résultat leur revient. Ce n’est jamais facile de marquer. »

Vous demandiez des « cojones », c’est ce que vous avez vu ce soir ? « L’envie, le courage, le sacrifice … il y a plusieurs synonymes. Les mots les plus simples viennent plus naturellement. Pour moi, mais aussi pour le vestiaire. Je suis très heureux pour les débuts de Cristo, de Javi Sánchez, pour le mien… Les garçons ont fait un excellent travail. »

Vinicius : « Il a été très bon, il est très jeune, il vient d’arriver, il n’a que 18 ans. Il vient d’arriver du Brésil récemment, il s’adapte à un nouveau pays, à un nouveau continent… Et aussi à Madrid, qui est un monde en soi , avec une autre culture, un autre pays, d’autres amis… Ça viendra petit à petit. Il a beaucoup de choses à apprendre, mais aussi un talent très clair qui se voit à chacune de ses actions. Il va mûrir naturellement, même s’il aura aussi besoin de minutes. »

Comment avez-vous été accueilli par le vestiaire ? « Ce sont de grands champions, ils sont très impliqués. Sinon ils n’auraient pas gagné tout ce qu’ils ont gagné. Ils sont affectés parce que c’est le sport, que certaines dynamiques sont mauvaises et qu’il faut inverser la tendance. Ils ont couru tout le match, et fait beaucoup de bonnes choses. »

Dirigerez-vous toujours l’équipe dans 15 jours ? « Je ne sais pas… Je me contente d’aujourd’hui. Maintenant nous devons nous concentrer sur la fin de semaine et le match suivant. »

Feeling avec les joueurs : « Quand je parle d’implication, je ne veux pas dire envers moi, mais envers le maillot, l’institution. Même si je suis ici maintenant, c’est avec Madrid et avec eux-mêmes. »

Quel est votre plan avec les gardiens de but ? « Nous verrons. »

Articles liés