Supercoupe d’Europe : le Real veut poursuivre sa série

Le Real Madrid visera ce mardi (20:45 sur Bein Sports 1) la quatrième Supercoupe d’Europe de son histoire.

AFP PHOTO PASCAL GUYOT

Le club de la Casa Blanca se montre bien souvent intraitable dans les finales de Coupe d’Europe, en témoigne les 12 Ligue des Champions en 15 finales disputées. En Supercoupe d’Europe, les Merengues ont commencé par deux défaites face à Chelsea (1998) et Galatasaray (2000). Depuis, c’est le sans faute.

2002 : la première Supercoupe

C’est à Monaco que les madrilènes ont soulevé leur première Supercoupe d’Europe. Après avoir échoué à deux reprise face à Chelsea et Galatasaray, le Real Madrid de Del Bosque s’était montré clairement supérieur au finaliste, Feyenoord, en 2002.

Si les premiers galactiques étaient arrivées, Zidane et Figo (Ronaldo s’est engagé 24 heures après la finale), les artisans de cette finale n’ont été autres que Roberto Carlos, Guti et Cambiasso. Le brésilien fut à l’origine du premier grâce à un centre contré (CSC) et marqua le deuxième du pied droite à la suite d’un joli mouvement avec ces deux derniers. Guti se chargeait du troisième but.

2014 : Cristiano impose sa loi 

Douze an après la première finale remportée, et deux mois après une épique Decima conquise à Lisbonne, le Real Madrid de Carlo Ancelotti faisait face au Séville d’Unai Emery. Si la finale se jouait à Cardiff, dans l’antre de Gareth Bale, le roi proclamé de la finale fut Cristiano Ronaldo. L’attaquant du Real Madrid avait inscrit les deux buts de la rencontre (2-0).

2016 : le slalom de Dani Carvajal

Il y a un an, le Real Madrid affrontait de nouveau le FC Séville, de Sampaoli cette fois-ci. Privés de nombreux cadres (Cristiano, Bale, Navas, Kroos absents, Benzema et Modric remplaçants), les madrilènes ont souffert face à des andalous qui ont longtemps pensé gagner.

Après un golazo de Marco Asensio dès la 20ème minute de jeu, les hommes de Sampaoli ont su renverser le Real Madrid pour mener (2-1) jusqu’à un nouvel exploit du capitaine Merengue, Sergio Ramos. Un nouveau coup de tête de ce dernier emmena la partie jusqu’en prolongations. Enfin, l’histoire se souviendra de cette 119ème minute de jeu et le déboulé de Dani Carvajal…

Articles liés