Thibaut Courtois : « J’ai toujours admiré Iker Casillas »

Courtois
AFP PHOTO / JAVIER SORIANO

Accompagnée d’Emilio Butragueño, la nouvelle recrue du Real Madrid s’est exprimé pour la première fois en conférence de presse. 

Casillas, son idole merengue 
Je pense que nous avons tous un club préféré pendant notre enfance et j’étais fan du Real Madrid. J’admirais Iker Casillas et l’avoir affronté était un grand défi. J’avais l’un de ses maillots, d’un Anderlecht – Real Madrid, de 2002. J’avais 10 ans.

La concurrence avec Navas
Les gardiens s’entendent bien. Quand je suis arrivé à Chelsea en 2014, c’était pour remplacer Cech. Aujoud’hui, nous sommes amis. Je viens ici pour me battre et gagner ma place. On m’a dit que Keylor était une bonne personne. Je viens avec le plus grand respect pour lui. 

Eden Hazard
Hazard m’a félicité pour ma signature au Real Madrid. J’aimerais jouer à ses côtés à nouveau et s’il venait ici, ce serait fantastique.

Un maximum de respect pour l’Atletico
J’ai beaucoup de respect pour eux. Mais maintenant, je suis dans un club où j’ai toujours voulu jouer et c’est pour cela que pour la première fois, j’ai embrassé l’écusson. Je ne m’attends pas à un traitement spécial, ce sera comme tous les autres joueurs du Real. 

Les chants anti-Madrid, lorsqu’il était à l’Atletico…
J’étais très jeune. J’ai demandé pardon et je le fais à nouveau ici. Je donnerai tout pour ce club. 

La tête de Ramos qui l’a privé d’une Ligue des Champions…
C’est le football. Nous, nous avions gagné la Coupe du Roi. Maintenant je lui dirai que nous allons gagner une Ligue des Champions ensemble. 

Une place de titulaire garantie ? 
Non, et ce serait une erreur. Tu dois prouver aux entraînements que tu es le meilleur. Jamais on ne m’a garantie une place de titulaire dans un de mes clubs. Je veux me battre et montrer qui je suis. Ensuite, c’est l’entraîneur qui choisira.

Progresser encore
Je me suis amélioré physiquement en Angleterre et je suis plus mature. Les 4 ans en Premier League m’ont beaucoup apporté. J’ai progressé et je sais que mes meilleures années sont encore devant moi. Je viens ici pour être meilleur que ce que je suis actuellement.

L’absence de numéro 
Ce n’est pas le plus important. Le plus important c’est d’être ici.

Articles liés