Varane : « Beaucoup de gens rêvent de nous voir tomber »

Varane
VARANE – AFP / GERARD JULIEN

À quelques jours de disputer la demi-finale de Ligue des Champions face au Bayern, le défenseur Raphael Varane a livré une interview pour le média AS.

Ça fait maintenant quatre mois qu’il ne se blesse plus et montre un très haut niveau…

« Je me sens très bien. C’est vrai que contre la Juventus nous avons pris trois buts, mais je n’ai pas eu l’impression de faire un mauvais match. Je pense que l’équipe fait du bon travail et que lorsque nous sommes bien placés en défense, nous laissons très peu d’espaces aux adversaires. Personnellement, je suis très content, je joue beaucoup et je pense que j’apporte de grandes choses au collectif avec les duels, le jeu aérien et à ma façon de ressortir la balle de derrière. J’essaie d’être le plus efficace possible. »

La Liga a été décevante, mais arrive déjà le Bayern en Champions League…

« Ces deux rencontres sont extrêmement importantes, de haut niveau. Nous savons que Bayern poussera très fort et essaiera de nous coincer. Nous devrons montrer aussi bien de la force physique que de l’efficacité technique pour contrer les plans des Allemands. Mais nous sommes Madrid et nous sommes habitués à ces grands rendez-vous. Nous savons trouver la tranquillité et la sérénité que requiert ce type de matchs. Ok, c’est le Bayern, mais il n’y a pas besoin d’ajouter plus de pression à celle que nous avons déjà. L’essentiel est de jouer comme nous savons le faire et de tout donner. »

Que pensez-vous de l’anti-madridisme et de tout ce qui a été dit sur le pénalty ?

« C’est évident qu’il y a beaucoup de gens qui rêvent de nous voir tomber. Ça ne fait aucun doute. Cependant, ils ne sont pas majoritaires. Nous ressentons l’affection de nos fans et nous savons que Madrid est un club adoré dans le monde entier. Ces dernières années nous sommes très présents dans les moments décisifs en Champions et certaines personnes ne peuvent pas le supporter, ils veulent nous voir perdre. Mais cela fait partie du football. Je suis conscient qu’ils nous attendent contre le Bayern et que ce sera plus compliqué encore que la saison dernière. Mais j’insiste, les critiques ne sont pas majoritaires. Il y a beaucoup de gens qui nous soutiennent. »

Sont-ils encore plus motivés par toutes ces critiques ?

« Nous sommes habitués à vivre avec cette pression et nous aimons ça. Gagner est très compliqué, mais gagner chaque année encore plus. Nous savons que nous sommes attendus, pour le meilleur et pour le pire. Face au Bayern nous devons garder la tête froide, c’est le plus important quand les choses deviennent difficiles. Nous avons l’expérience en notre faveur. »

Le Bayern a soif de revanche après l’année dernière, Heynckes l’a déjà dit…

« C’est une demi-finale de Champions et ça va être très chaud quoiqu’il arrive. Ce que l’entraîneur du Bayern dit ne va absolument pas changer notre façon de préparer cette double confrontation. »

Il n’y a que Cristiano qui répond présent parmi les attaquants. Et s’il était dans un mauvais jour à Munich ?

« Que ce soit Benzema ou Bale, je pense que les autres attaquants peuvent également marquer des buts importants, même si c’est évident que Cristiano réalise des choses incroyables. À chaque fois qu’on pense qu’il sera un peu moins bien, il revient pour enchaîner les buts. Avec Cristiano, nous sommes habitués à être surpris année après année (rires) »

Contre l’Athletic, vous avez égalé le nombre de matchs de Zidane avec Madrid (227)…

« C’est une grande fierté pour moi parce que Zidane est une idole. Je n’en ai pas encore parlé avec Zizou en privé, mais je suis sûr que nous le ferons dans les prochains jours. »

Articles liés