Varane : « Pour débuter un nouveau cycle il faut changer des choses » [P2]

varane
AFP – Photo PeterSabok / COOLMedia

Raphaël Varane a accordé une longue interview au média Marca. Le défenseur du Real Madrid évoque le retour de Zidane, les changements prévus au club et la Liga comme priorité. 

Zidane est d’abord parti par surprise, avant de finalement revenir. Qu’en pensez vous ?

Nous avons été surpris quand il est parti et nous avons compris les raisons, mais je pense que son retour était la meilleure option pour le club. Et cela en dit aussi long sur le caractère du coach, son désir d’atteindre des objectifs. Quand tu gagnes trois Champions et que tu reviens pour mettre tout ça entre guillemets, parce que tu ne peux pas faire mieux que ce que tu as déjà fait… cela en dit long sur la personnalité et la motivation avec lesquelles il est revenu.

Le Madrid de Zidane va-t-il vraiment changer ?

Bien sûr, nous avons tous besoin de nous renouveler, et il est revenu pour le faire. Nous avons confiance en son projet, il a des idées très claires et il est revenu avec beaucoup de détermination.C’est ce que je ressens de l’intérieur, on doit évoluer, comme toujours, et pour débuter un nouveau cycle il faut changer des choses, ça c’est certain.

Pensez-vous qu’on ait manqué de respect à cette équipe ?

Hé bien, c’est le Real Madrid. Je le dis aux jeunes qui arrivent : soyez préparés car vous serez un jour très bons et les autres les pires du monde. Nous entendons des choses tellement déconnectées de la réalité que parfois on en rit même. Qu’on dise d’une équipe qui vient de remporter trois Champions qu’elle soit si nulle… Vous n’y faites plus attention. Nous faisons notre autocritique individuelle et collective, mais dans une saison où vous touchez le fond, vous devez rebondir. La force mentale de jouer à Madrid se voit également au cours de ces saisons, et l’expérience d’une telle saison est importante. Lorsque vous perdez, pour que le navire ne coule pas, vous avez besoin d’expérience. Nous savons maintenant quelles erreurs nous ne pouvons pas commettre. Je pense que cela nous a rendus plus forts et j’espère que nous aurons tous appris d’une telle saison.

Votre rôle à Madrid va-t-il aussi changer ?

J’ai déjà des responsabilités dans ce club, je suis le quatrième capitaine, je suis ici depuis huit ans, c’est une étape naturelle. Je n’ai pas à changer ma façon d’être, je conseille les jeunes et cela ne me fait pas peur de prendre la responsabilité et assumer le rôle que me donne l’entraîneur ou le club, qui est d’être important dans une si grande entité. Je suis toujours allé de l’avant et je continuerai à le faire.

Avez-vous été déçu de ne pas être sur le podium du Ballon d’Or ?

En réalité, je n’avais aucune attente, mais pour moi la récompense c’était les déclarations de personnes qui connaissent très bien le football. Pour moi, cela vaut presque plus que de le gagner pour être critiqué plus tard (rires). Je suis très heureux pour Luka qui le mérite. Beaucoup de gens m’ont dit : ‘il fallait que vous vous exprimiez davantage dans les médias, vous auriez dû plus vous vendre dans la presse’… mais je ne suis pas comme ça, et je ne changerai pas pour gagner ce prix. Si les gens pensent que je le mérite et que je gagne, j’en serais très heureux, mais je ne ferai pas le moindre effort pour le gagner. Avec l’année 2018 que j’ai faite… J’ai tout gagné et personne ne me l’enlèvera. Avec la France, notre triomphe a été collectif et peut-être que pour le Ballon d’Or, ça a dilué les votes. La force de la France réside dans le groupe et c’est une bonne chose à dire dans le football. J’ai vu peu d’équipes comme la nôtre en Coupe du Monde.

Il connaît bien Pogba, le voyez-vous à Madrid ?

Ce dont j’ai parlé avec lui, je ne peux pas le dire, mais tout grand joueur a sa place au Real et lui en est un. À Madrid, il y a beaucoup de concurrence, c’est une possibilité, il y a beaucoup de bruit là-dessus, et nous verrons en août où cela en est.

Et Hazard ?

Je le connais depuis mes débuts à Lens. C’est un joueur de haut niveau, et comme je l’ai déjà dit pour Pogba, Hazard peut aussi jouer au Real. Il est dans le meilleur moment de sa carrière par son âge et sa qualité. Lorsque nous nous sommes rencontrés en demi-finale de la Coupe du monde, nous savions que nous devions avoir un plan spécial pour le freiner.

Karim Benzema a aussi franchi un pallier. Cela vous a surpris ?

Pour jouer à Madrid pendant dix ans, et en plus en étant le 9 de l’équipe, il faut être très bon et avoir une grosse force mentale. Il est très talentueux et il a atteint un moment de plénitude. Il se connaît très bien, il sait ce qu’il doit faire pour être à son meilleur niveau et il a fait une très bonne saison, peut-être la meilleure de sa carrière. Et c’est vrai que je l’ai senti très à l’aise dans son rôle de leader de l’attaque. Je suis très content pour lui.

Pour vous aussi, la Liga sera l’objectif principal ?

Comme Zidane l’a dit, nous avons besoin de plus de régularité. La Ligue des Champions est plus faite de pics d’efforts et d’excitation, mais la Liga c’est plutôt la constante, la régularité, et nous voulons nous concentrer davantage sur la Liga. Les LDC sont ce qui excite le plus le club et les supporters, mais il est vrai que nous devons nous concentrer davantage sur le championnat. Nous ne l’avons jamais laissé de côté, mais maintenant, cela doit être une priorité chaque semaine pour la gagner.

La fin de saison n’a pas été facile, aurait-elle pu mieux se terminer ?

Au niveau de l’envie cette saison, nous avons touché le fond et il est difficile d’en tirer des conclusions. Cela n’a pas la même valeur que quand on est encore en course dans toutes les compétitions. C’est très difficile. Nous voulons tourner la page, revenir plus forts, et commencer quelque chose de nouveau.

Lire la 1ère partie de l’interview

Articles liés