Zidane : « Personne n’est indiscutable ici, ni Courtois ni un autre »

zidane

L’entraîneur du Real Madrid Zinedine Zidane a comparu en conférence de presse d’avant match ce vendredi à Valdebebas.

Grenade : « Demain le premier joue contre le deuxième. Ça veut tout dire. Nous allons jouer contre une équipe qui fait une bonne saison. Nous voulons faire un bon match. Notre idée reste la même, comme toujours. Nous avons eu peu de temps pour récupérer, mais nous sommes prêts. »

Courtois sifflé injustement : « Injuste ou pas, c’est comme ça et il le sait. Il est fort, il sait que la situation peut être changée. La première mi-temps de l’autre jour tout le monde est responsable, il n’y a pas besoin d’en reparler. Il faut penser au prochain match. »

Débat sur les gardiens : « Ici il y aura toujours des débats. Ici personne n’est indiscutable, ni Courtois ni un autre. Les gens peuvent parler de ses erreurs, mais il y a trois matchs il y avait 1-0 (face à Séville) et il a répondu présent. Nous allons regarder devant nous, demain nous aurons un match et on verra ensuite. »

A-t-il parlé avec Courtois ? « Je peux parler de tout avec les joueurs. Je ne lui ai pas parlé des sifflets en particulier après Bruges. »

Doutes : « Nous ne sommes pas aussi mauvais que ce qui se dit en dehors, mais c’est le Real Madrid. Et quoi que je dise, ça ne changera jamais. Nous nous concentrons sur ce que nous pouvons faire sur le terrain. Nous avons un match demain pour rester leaders. »

Le règlement intérieur et les amendes dévoilées : « Ça reste en interne. Vous avez reçu des informations que vous n’auriez pas dû avoir, mais qu’est-ce qu’on peut y faire… »

Si les sifflets affectent Vazquez : « Il faut l’accepter et lui sait qu’il a fait de bonnes choses et a aussi été applaudi, après c’est comme ça. »

Bale en défense à gauche demain : « La vérité c’est que je n’ai même pas pensé à ça. Il y a d’autres options avant. »

Militao latéral : « Oui, c’est possible, car en plus c’est un défenseur, il a aussi joué comme latéral droit et c’est une option. »

La pression sur lui à chaque match : « Oui, mais comme toujours, il n’est pas nécessaire de le répéter, je sais où je suis et le rôle de l’entraîneur ne changera pas. Je me battrai jusqu’au dernier jour parce que j’aime ce que je fais et je m’en sens capable. »

Ce qu’il pense d’Areola : « C’est un excellent gardien, comme Thibaut. Il s’est très vite adapté. Nous avons deux bons gardiens. Tout le monde est important et tout le monde sait où il se trouve, s’entraîne et veut jouer, ensuite je décide. Les joueurs doivent être prêts mais ce n’est pas vrai que ce sont toujours les mêmes qui jouent. Même si bien sûr, certains vont jouer plus que d’autres. »

La campagne contre Courtois : « Il n’est pas le seul responsable de ce qui s’est passé la dernière fois. Nous avons pris des buts mais ce n’est pas seulement de sa faute. Nous devons toujours être bons, toujours faire rêver, toujours marquer des buts, et ce sera toujours comme ça, que vous voulez que je dise de plus. »

Articles liés