Benitez : “Je veux un Real qui attaque et marque des buts”

Après sa présentation, Benitez s'est présenté en salle de presse pour sa première conférence en tant qu'entraineur du Real Madrid.

benitezPremiers contacts avec le club : « J’ai donné une conférence de presse avec Aurelio De Laurentiis pour annoncer que je ne continuerai pas à Naples. Suite à cette conférence de presse, il y a eu un contact avec mon agent, mais je ne voulais rien savoir avant le dernier match. Jusque là, je me concentrais sur Naples. »

Emotions : « C'est un jour spécial, une boucle qui se ferme. C’est un jour d’émotion et de reconnaissance. Très émouvant. »

Challenge : « Pour moi, c’est un défi, une motivation continue. C’est une grande équipe avec une très grande institution derrière. »

Le poste de gardien et Casillas : « Mon projet est de profiter d'une grande équipe et ne pas me concentrer sur les aspects individuels pour le moment. Ce n’est pas la journée pour parler de ça. »

Ce qui manque à l’équipe pour qu’elle joue comme vous le voulez ? « On regarde toujours ce qui peut arriver sur le marché. Mais plutôt que de parler de jouer d’une manière ou d’une autre,  il faudra jouer du mieux possible pour gagner et avoir une idée claire de ce que l’on veut faire, indépendamment du système. Nous devons attaquer, marquer des buts et si possible bien jouer. »

Allez-vous endosser le rôle de directeur sportif ? « Je compte de nombreuses années dans le football, dans des structures différentes. Je suis ici pour être l’entraîneur et disponible pour le club. Un entraîneur donne toujours son avis. Le club a une structure, mais elle est si grande que je ne suis pas inquiet. »

Ancelotti et l'affection que les gens lui ont témoigné : « Les joueurs doivent montrer de l’affection pour Carlo et si jamais un jour je dois partir, j’espère qu’il en sera de même. J’ai parlé avec lui et personnellement et professionnellement j’ai pour lui une grande estime. »

Cristiano Ronaldo en pointe et Bale à gauche, c’est possible ? « Aujourd'hui, plus que l'idée, le système et les noms propres, je dois exposer mon idée de travail et de jeu. Bien que beaucoup disent que nous jouions de façon défensive à Naples, nous avons marqué 104 buts. Une équipe comme le Real, avec cette qualité doit être offensive. L'entraîneur a un avantage, il voit les joueurs s’entrainer et travailler tous les jours. Je ne suis pas inquiet de mettre tel ou tel joueur car ils sont tous bons. »

Quel Madrid aimez-vous le plus, celui de Mourinho ou d’Ancelotti ? « Celui qui gagne me plait toujours. Je n’ai pas à commenter ce qui est arrivé lors de la période d'un entraîneur ou d'un autre. Je suis heureux avec cela et je pense à l'avenir, à ce qui peut être fait. »

Pensez-vous adapter votre méthode à la qualité des joueurs ? « C’est une équipe de très grande qualité. La méthode de travail, indépendamment du système, est la même. Nous nous entrainons avec le ballon 80% du temps et 20% sans le ballon. Pour équilibrer. Nous donnons la priorité la balle. Avec contrôle, rigueur, en utilisant la science, mais en restant à l'écoute des joueurs. Cela nous a amené ici en remportant plus d’un trophée. Il faut s’adapter et modifier les problèmes au niveau du système, et chercher un équilibre dans la phase défensive pour progresser en phase offensive. »

Les égos : « Je les gérerai comme je l’ai fait dans tant de vestiaires, avec naturel. J’aime échanger des idées avec mes joueurs. S’il y a des joueurs qui pensent que leur idée peut nous aider nous la suivons. Sinon nous cherchons d'autres solutions. »

Vous suivrez la Cantera ? « Je suis de la Cantera parce que j’y ai passé de nombreuses années. Je connais bien le club et cette problématique. Je suis responsable de l’équipe première mais je regarderai ce qui se passe à la base. L'autre jour, j’ai discuté avec Zizou qui va me donner des informations. S’il veut connaître mon opinion je lui donnerai. »

Que pensez-vous pouvoir améliorer si vous avez regardé les matchs du Real ? « Vous pensez que je n’ai pas regardé les matchs de Madrid ? Je les ai regardé en tant que professionnel et j’en ai tiré mes conclusions, mais comme responsable de l'avenir de cette équipe, je les garde pour moi. Je tirerai profit des forces en place et j’améliorerai ce que je peux. »

Staff technique : « Vous les avez devant vous. Fabio Pecchia et Antonio Gomez seront les assistants de cette équipe. Xavi Valero est l’entraîneur des gardiens, Paco de Miguel est le préparateur physique. Ceci dit, j'ai rencontré ces jours-ci à Valdebebas les techniciens que possède le club, ils ont aussi un excellent niveau. À aucun moment, contrairement à ce que disent les médias, on m’a demandé de venir avec ou sans mes assistants. »

Expériences : « Chaque année, je note tout dans mon bloc-notes. On parle d'une Liga et d’un environnement que nous connaissons, mais qui est très exigeant. Nous allons essayer de faire le moins d’erreurs possible. Si nous réussissons, avec la qualité des joueurs, nous allons gagner beaucoup. » 

De Gea comme gardien à Madrid : « Vous reposez les mêmes questions. Nous avons une grande équipe et je ne vais pas évoquer de noms en particulier. »

Quelle est la clé pour gagner à nouveau ? « Les principaux acteurs. Nous allons essayer de les aider avec une méthodologie et une structure. Mais ce sont eux la clé. »

Prêt à supporter les critiques ? « Les meilleurs entraîneurs sont éternellement insatisfaits. Les critiques constructives sont les bienvenues. J’aime écouter celles de mon staff technique. Tout le monde peut s’améliorer et apprendre. »

Sterling serait-il une bonne recrue ? « Ce n’est pas un joueur de notre équipe et je ne dois pas parler de ça. »

Obligation de gagner le championnat : « Une équipe doit être en mesure d’arriver en fin de saison avec la possibilité de remporter des titres. Le Madrid doit jouer pour gagner chaque match. Parfois, il le fait et parfois non, mais l'idée est que l'équipe essaie de gagner dès le premier match. »

Articles liés