Ancelotti : “Soit je reste au Real, soit j’arrête un an”

Après Real Madrid-Getafe, Carlo Ancelotti s'est présenté devant les médias, peut-être pour la dernière fois en tant qu'entraineur du Real Madrid.

ancelottiAvenir : « Je ne sais rien à dire de plus qu’hier, je dois attendre, nous allons nous rencontrer la semaine prochaine pour clarifier la situation. Mon avenir est clair dans ma tête. Soit je reste au Real Madrid, soit j'arrête pendant un an. »

« Je veux rester au Real Madrid. Je n'ai pas encore parlé avec les dirigeants, nous verrons lundi ou mardi. Mais si on me dit que je ne continue pas, il est clair que je ne serai pas heureux. Mais ce sont des choses qui arrivent dans ce travail, c’est arrivé à la Juventus, à Chelsea ... Je ne pense pas que ce sera la dernière fois. Je veux entrainer, je crois en mes capacités à former et je crois en mes capacités. »

Tribunes : « Je n’ai pas aimé regarder le match des tribunes, j'aurais aimé être sur le banc, les fans m’ont témoigné beaucoup d’affection. »

Match : « L’équipe a joué avec sérieux, ça n'a pas été facile. Nous terminons la saison avec 92 points, ce qui n’est pas mal, mais pas suffisant pour gagner. »

Adieux aux joueurs : « J’ai parlé aux joueurs parce que c’était le dernier match. Je les ai remercié pour les efforts fournis cette saison. »

Casillas : « Les supporters ont compris ce qu'Iker représentait pour eux, et ils lui ont montré ce soir, ce qui était important. Mieux vaut tard que jamais. »

Un an jour pour depuis la Décima : « Le football dans un club comme le Real Madrid est exigeant, c’est normal. On est remis en question car une partie de la saison ne s’est pas bien passé, je considère que c’est une chose normale. L'année dernière, nous avons remporté la Décima, mais cette année est différente. Je n’oublie pas ce que nous avons fait l'année dernière. Cela nous a permis de nous améliorer. Nous devons évaluer calmement ce qui est arrivé cette saison et améliorer les choses pour la saison prochaine. »

Analyse de la Liga : « Nous avons eu une baisse de régime en janvier-février, qui a coïncidé avec les absences de James, Modric et Kroos. Nous avons perdu des points contre Villarreal et Bilbao, ce qui est une analyse très claire de ce qui est arrivé. »

Articles liés