Benitez : “Cristiano est notre Pau Gasol”

Demain après midi (16h), le Real Madrid accueillera Grenade, une rencontre qui avait tournée à la démonstration la saison dernière avec une victoire 9-1 des madrilènes. En vue de la rencontre, Benitez s'est présenté devant les journalistes, revenant notamment sur les blessures de plusieurs cadres.

Benitez

Son "Pau Gasol" :

"Notre Pau Gasol, c'est Cristiano, et j'espère qu'il va aider l'équipe à gagner des titres, comme n'importe quel joueur qui fait la différence."

Absences et blessure de Bale :

"Nous avons un peu mélangé les cartes à l'entraînement mais rien n'est encore décidé. Tous peuvent prétendre à être titulaires. Nous pouvons renforcer le couloir ou conserver le même schéma. Nous verrons."

La blessure de Bale :

"Je ne sais pas s'il aura besoin de 2 ou 3 semaines pour récupérer mais nous sommes optimistes car c'est une petite blessure."

Meilleur avec 4 milieux :

"Je comprends la question, mais équilibrer l'équipe ne dépend pas du système. Nous avons de l'impact et nous n'encaissons pas de buts. Les résultats le prouvent. Je me permets d'avoir d'autres systèmes de jeu et nous les avons appliqués sur certains matchs."

Des choses à améliorer :

"Nous faisons preuve d'équilibre et d'agressivité, mais nous pouvons aspirer encore plus à ce que nos adversaires aient moins d'occasions et nous plus. Ce n'est qu'une question de temps."

Les blessures :

"Nous n'en avons pas tant que ça. Nous sommes dans les normes d'une grande équipe qui participe à de grandes compétitions et qui a fait une grosse pré-saison, très intense, face à des adversaires de bon niveau. L'équipe a joué avec beaucoup d'intensité et certains joueurs ont joué en plus avec leurs sélections. Deux d'entre eux se sont blessés avec leur équipe nationale. Aujourd'hui, Bale est blessé, mais les deux autres sont des coups reçus et par conséquent, peu prévisibles."

Demander à ce que Bale ne joue pas avec le Pays de Galles :

"C'est une hypothèse. Je ne sais pas s'il en a pour deux ou trois semaines. C'est une petite lésion et nous sommes optimistes. Nous déciderons. On ne peut pas faire grand chose si le joueur est en condition et que sa sélection l'appelle. Je connais le sélectionneur gallois et je pourrais parler avec lui, mais il a ses propres intérêts et nous avons les nôtres."

Varane ou Nacho :

"Ce n'est pas encore décidé, bien que Varane soit en conditions. Notre unique objectif à ce jour est de gagner contre Grenade. Nous ne pensons à rien d'autre. Cette équipe a les capacités pour jouer, quelque soit l'adversaire, avec des garanties."

Cristiano au centre :

"Je parle toujours avec lui. Ils savent qu'ils ont la liberté de bouger devant s'ils sont coordonnés, s'ils ne déséquilibrent pas l'équipe et qu'ils font le travail défensif."

Kovacic :

"Il a de la qualité et est très dynamique. Il joue bien au centre et c'est pour ça qu'il est rentré l'autre jour. Il nous donnera un coup de main pour faire la transition défense-attaque. Il pourra aider les milieux."

Le basket :

"Je souhaite bonne chance à tous et j'espère qu'il ramèneront le trophée."

Moins d'influence chez Kroos :

"Il est moins bien. Comme je connais toute son importance, j'essaie de doser son temps de jeu. les rotations se font pour protéger un joueur ou parce qu'un autre joueur peut nous donner un coup de main à un certain moment."

Keylor Navas :

"Il a été sensationnel, comme toute l'équipe. Il a sorti de grandes parades. Battre un record à Madrid est très dur mais il l'a fait. Cela signifie que lui et l'équipe ont été bons."

Pas beaucoup de différence entre lui et Ancelotti :

"J'ai reçu une équipe avec une grande prédisposition. Ce que nous avons le plus aimé c'est la compétitivité. Ils jouent pour gagner jusqu'aux matchs d'entraînement."

Gerrard sur sa relation avec Benitez dans son autobiographie :

"Ce n'est pas le moment, mais c'est une phénomène. Notre relation était et est toujours très bonne. J'ai vécu de très belles années avec lui et tout ce que je dirais de lui sera toujours positif."

Grenade :

"Ils ont de la vitesse sur les ailes et sont physiques. Mais je suis plus préoccupé par ce que nous ferons. Si nous jouons bien, c'est difficile pour notre adversaire de ne pas encaisser de buts. Mais nous devrons être très attentifs."


Articles liés