Benitez : “Le président Perez a cédé aux pressions extérieures”

benitez

Entraîneur du Real Madrid de juin 2015 à janvier 2016, Rafael Benitez n'a semble-t-il toujours pas digéré son éviction du club madrilène. Dans France Football, le technicien espagnol défend ses méthodes. 

Deux années après son départ du Real Madrid, Rafael Benitez revient dans les colonnes de France Football sur ce départ prématuré, avec une certaine retenue : "Le problème si je parle du Real Madrid, c'est que mes mots vont être déformés pour créer des polémiques inutiles. Ce que je peux dire, c'est qu'à chaque fois, dans toutes les équipes que je suis passé, j'ai laissé des équipes bien entraînées", assure-t-il.

L'actuel entraîneur de Newcastle regrette cependant le manque de soutien de la direction madrilène à son encontre : "Si les dirigeants soutiennent l'entraîneur, c'est plus facile. Si ils soutiennent les joueurs, il y a un grand problème. Si tu fais signer un entraîneur c'est parce que tu as confiance en lui, non ? Alors, il doit être soutenu. Si les joueurs savent que l'entraîneur est soutenu par les dirigeants, ils ne discutent pas. S'ils ne le font pas c'est là que les problèmes commencent."

Selon lui, Florentino Pérez et son équipe n'ont pas su supporté la pression, notamment celle de la presse : "Quand un coach est renvoyé avant de pouvoir développer tout son projet, c'est parce que le président ne veut pas suivre ce projet, mais quand le successeur reprend les mêmes principes, c'est que le président sait que le travail était bon mais il a cédé aux pressions extérieures."

Cependant, l'histoire n'aura pas donné tord à Florentino Pérez, puisque depuis l'arrivée de Zidane en janvier 2016, le Real Madrid a remporté deux Ligue des Champions consécutives, deux Supercoupes d'Europe, deux Mondiaux des Clubs, une Liga et une Supercoupe d'Espagne.

Articles liés