Benitez : “Un 0-0 n’est pas un match défensif”

Rafa Benitez s'est présenté en conférence de presse avant la réception du Betis demain soir. L'Espagnol est revenu entre autres sur le match nul contre Gijon et les débats sur sa façon d'organiser le onze madrilène.

1440758143_008490_1440758186_noticia_grande

Recrues : « Je suis concentré sur le Betis et non sur le mercato. La limite est de 25 joueurs et l’équipe est très bonne. Ceux qui sont partis ont renforcé ceux qui restent. Si certains joueurs sont partis, c’est parce que ceux qui étaient ici pouvaient les remplacer. Nous ne cherchons personne de particulier sur le marché. Ma priorité est le Betis. »

James : « Après une Coupe du Monde et une Copa America il faut donner des vacances aux joueurs. Et James s’est incorporé au groupe plus tard que les autres. Concernant Gijon et pourquoi il n’a pas joué, c’était une décision technique, rien de plus. Il n’y a pas à générer un débat quand un joueur ne joue pas parce qu’il n’a pas fait toute la pré-saison. Je ne peux aligner qu’un seul onze, il ne faut pas générer un débat chaque fois qu'un joueur ne joue pas. »

Benzema : « Après trois semaines il manque de rythme pour pouvoir jouer tout le match. Le fait de travailler individuellement est différent de travailler avec toute l’équipe. Nous verrons demain s’il débute titulaire, combien de temps il va jouer ou s’il entre plus tard. »

Les caractéristiques de Benzema : « Je n’aime pas parler individuellement des joueurs, mais Karim est un attaquant qui sait quasiment tout faire. Il possède beaucoup de qualité, mais il faut arriver à avoir de la continuité. C’est une chose qui dépend en partie de lui et sur laquelle nous allons l’aider. Nous l’avons mis au défi de marquer 20-25 buts, de faire des passes et d'aider en défense. »

Bale : « Je comprends bien qu’il y a maintenant de nombreux médias qui doivent écrire beaucoup d’articles.. Dans le cas de Bale, il me semble que c’est joueur rapide avec une bonne frappe, et qui est bon de la tête. Pour moi c’est sensationnel d’avoir Cristiano, Bale, Benzema, Isco, James.. Générer des débats là-dessus à chaque match me surprend. »

Bale meneur de jeu : « J’ai à gérer un groupe offensif de grande qualité. Nous avons beaucoup de joueurs de top niveau et je les respecte tous. Ils doivent être associés de la meilleure façon possible. Je dois gérer au mieux les joueurs pour gagner. Après vingt ans de coaching, à analyser toutes les parties, je ne donnerai jamais la garantie qu’un joueur joue au même poste pendant une saison entière. Je donne de la liberté aux joueurs, mais de façon égale. Ceux qui veulent créer des débats là-dessus, qu’ils le fassent..

C’est comme l'histoire de l'âne, du père et de son fils : Un père marche avec à ses côtés son fils sur un âne. Passe alors un homme qui leur dit : ‘Comment allez vous avancer si vous avez un âne ?’ Le père se dit qu'il a raison et se sépare de l’âne. Ils croisent ensuite un autre homme qui leur dit : ’Comment un père laisse-t-il un pauvre enfant avancer tout seul ?’ Le père s’arrête et dit à son fils de grimper sur son dos. Mais passe alors un autre homme qui leur dit : « Comment peut permettre un enfant, qui est si jeune et en forme, de laisser marcher son père alors qu'il est sur son dos ?’ En bref, ils ne sont jamais d'accord et peu importe ce que vous faites, il y aura toujours des débats. »

Est-ce que la BBC est non négociable ? « Je vais essayer que l’équipe qui se présente sur le terrain soit la meilleure possible. Si doivent jouer Bale, Cristiano et Benzema, ils joueront. Si doivent jouer Denis ou Lucas Vazquez, alors ils joueront aussi. Je suis ici non pas pour remporter le premier match, mais pour gagner à la fin du championnat. »

Agacé avec certaines critiques : « Je suis surpris par l’analyse faite du match contre Gijon. Nous avons fait 0-0 et les gens parlent d'équipe défensive. Mais quelle est l'équipe qui a le plus tiré au but ce jour-là ? Le Real Madrid. Si tirer plus que l'adversaire est être défensif, je ne comprends plus. Un match nul n’est pas un match défensif. C’est un match sans réussite. »

Groupe de Champions : « Ce n’est pas un groupe facile, le PSG est une grande équipe qui se renforce chaque année. Le Shakhtar a de l'expérience et de bons joueurs, dont de nombreux Brésiliens. Malmö n’est pas aussi fort, mais est champion dans son pays. Ce n’est pas le groupe le plus facile, c’est certain. »

De Gea-Van Gaal : "Je ne suis pas celui qui doit juger ce que font les autres entraîneurs. Si je ne parle pas de De Gea, aussi je ne parlerai pas non plus des autres entraîneurs."

Articles liés