Casemiro : “Je préfère la Champions à la Liga”

casemiro
Photo Twitter

Le milieu de terrain Casemiro était l'invité de l'émission El transistor sur la radio Onda Cero hier soir. Le Brésilien a été interrogé sur l'actualité du Real Madrid et de nombreux sujet le concernant.

Estimez-vous être l'un des joueurs les plus importants de l'équipe ?

Nous sommes tous importants, certains jouent plus que d'autres, mais nous sommes tous importants. Je remarque que j'ai des gallons parce que je suis l'un des trois joueurs qui ont le plus joué cette saison. Je veux jouer, je veux continuer à travailler.

Quand Zidane est arrivé au tout début il vous utilisait peu, vous aviez un peu disparu de l'équipe ...

Zidane m'a parlé et m'a donné beaucoup de tranquillité d'esprit. Maintenant c'est différent, j'ai 27 ans, j'ai plus de matchs au compteur. Mais le désir de travailler et de réussir dans ce club reste intact, je suis de plus en plus envieux de réussir ici. Bien sûr je ne suis pas le même que quand je suis arrivé à 21 ans, mais c'est comme ça pour tout, pas seulement dans le football, ça arrive dans tous les métiers, l'expérience est importante.

Qu'est-ce qui vous a permis de vous imposer à Madrid ?

C'est un peu tout, le travail, le talent, l'humilité. Surtout le travail, je pense que lorsque vous travaillez, vous obtenez les résultats. Le travail est ma force.

Dans quel domaine vous êtes-vous le plus amélioré ?

Je ne joue plus de la même façon qu'à 21 ans quand je suis arrivé. Le footballeur, jusqu'à sa retraite, continue d'apprendre, chaque jour nous apprenons une nouvelle leçon.

Tout le monde parle en bien de vous désormais.

Je sais l'importance que j'ai pour ce club et je sais combien je suis important pour Zidane, mais je n'oublie jamais d'où je viens. Je n'oublie jamais mon quartier au Brésil, je n'oublie pas ma famille, ma mère. Ce sont les valeurs que je porte en moi.

Après avoir joué un an avec Ancelotti, vous avez décidé de partir pour Porto. Quelle en était l'utilité ?

J'ai pris la décision de partir et ça s'est bien passé, mais tout le monde décide de son avenir. Nous faisons confiance à tous les joueurs qui font partie de la première équipe de Madrid.

Vous avez mis fin à vos vacances cet été après le 7-3 face à l'Atletico en pré-saison...

Je me suis senti mal en vacances. Je ne pouvais pas aller à Disneyland en famille pendant que mon équipe perdait 7-3.

Parlez nous de cette histoire de cambriolage chez vous, alors que votre femme et votre fille étaient présentes.

C'est un sujet délicat dont je ne peux pas parler. C'était quelque chose de très triste.

Parlez-moi de Fede Valverde.

C'est un grand joueur mais il va être encore meilleur plus tard. Il progresse très vite. Nous avons là l'un des 8 meilleurs au monde pour les 12 prochaines années.

Que leur est-il arrivé en Copa ?

Dans tous les matchs où je ne joue pas je souffre beaucoup. Zidane a toujours dit clairement que nous sommes tous importants ici, et c'est une très bonne mentalité. Je ne pense pas avoir manqué dans ce match. Pour gagner des titres, nous devons tous être préparés.

Zidane a-t-il évolué en tant qu'entraîneur ?

Beaucoup.

Zidane a dit qu'il accordait plus de crédit à une victoire en Liga qu'à une en Ligue des Champions.

C'est que la Liga marque la régularité de toute une année. Mais quand l'hymne de la Ligue des champions démarre au Bernabéu, le Real Madrid est différent. Personnellement je préfère la Champions.

Parlez-vous souvent à Neymar ?

Je parle presque tous les jours avec Neymar. C'est un crack.

Préfère-t-il aller au Barça ?

Ça il faut le lui demander. Je voulais qu'il vienne à Madrid.

Préférez-vous Neymar à Mbappé ?

Ce sont deux grands joueurs, mais ils sont très différents.

Êtes-vous surpris par ce qui se passe au Barça ?

Je ne sais pas vraiment ce qui se passe au Barça ... J'ai un ami là-bas, Arthur, mais je ne sais pas ce qui se passe là-bas.

N'allez-vous pas finir très fatigué si vous jouez la Copa América ?

Je veux jouer, je suis un soldat.

Comment va Eden Hazard ?

Très bien, c'est l'un des joueurs qui m'a le plus surpris, il a quelque chose que personne n'a, il réfléchit plus vite que les autres et il a beaucoup à nous donner.

Le Real est-il plus fort avec quatre milieux de terrain ou avec trois attaquants ?

Nous devons bien faire quel que soit le système.

Que dites vous de Bale qui quitte le stade avant la fin des matchs ?

Je suis un défenseur de Bale, c'est un joueur énorme. On ne parle que des choses qu'il fait mal, mais jamais de ce qu'il fait bien, des buts qui nous ont donné des titres. Ce qu'il fait en dehors du terrain n'a pas d'importance pour moi. C'est un grand joueur.

Que pensez vous de ceux qui parlent de la 'flor' (chance) de Zidane ?

Ça me fait bien rire. Il écrit l'histoire. Pour nous, c'est un honneur de l'avoir comme entraîneur, c'est le meilleur.

Se faire éliminer par City en LDC serait un échec ?

Le Real Madrid est toujours dans l'obligation de gagner.

Que pensez-vous de la candidature de Casillas aux élections de la Fédération ?

Je l'ai eu la chance de l'avoir comme partenaire et c'est une personne formidable. Je lui souhaite toute la chance du monde.

Quel est le joueur qui vous a le plus impressionné ?

Marcelo et Hazard. Au Brésil Coutinho, Neymar, Vinicius, Rodrygo ... Je joue dans le meilleur club et la meilleure sélection du monde.

Pourquoi avez-vous choisi le numéro 14 ?

Pour Guti et Xabi Alonso.

Cristiano vous manque toujours ?

Comment un joueur comme Cristiano peut-il ne pas vous manquer... C'est un grand joueur.

Vinicius va-t-il finir par triompher au Real Madrid ?

Sans aucun doute. C'est un super joueur auquel nous n'avons pas à donner autant de responsabilités. La saison dernière c'était le meilleur de l'équipe avec Benzema.

Et voyez-vous Odegaard revenir à Madrid ?

Le Real a toujours cru en lui et il fait une excellente saison. Je dois le féliciter car il fait une année incroyable, mais ce n'est pas à moi de dire s'il doit jouer à Madrid la saison prochaine.

Articles liés