Ceballos : “Il était impossible pour moi de refuser le Real Madrid”

Dani Ceballos a été présenté aujourd'hui au Santiago Bernabéu. L'Espagnol, qui a hérité du n°24 au Real, s'est exprimé en conférence de presse sur cette nouvelle étape de sa carrière.

AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

"Je voulais d'abord remercier le président pour sa confiance, et m'avoir fait savoir que Madrid souhaitait m'avoir. Il était impossible pour moi de dire non. Mon rêve d'enfant était d'être ici. Merci à ma famille, qui a joué un rôle clé pour que je sois ici aujourd'hui. Je viens pour transpirer dans ce maillot jusqu'à la dernière seconde et rendre plus grande encore l'histoire de ce club. Hala Madrid !"

Après cette déclaration, Dani Ceballos est allé à la rencontre des Madridistas sur la pelouse du Bernabéu, puis a livré sa première conférence de presse en tant que joueur du Real Madrid.

Sentiments : "Tout le monde n'enfile pas le maillot du Real Madrid tous les jours. C'est une fierté pour moi d'être dans ce club, qui est le meilleur du monde et de loin. Je ne pourrais pas être plus fier de porter ce maillot."

Pourquoi il a choisi Madrid : "Je n'ai pas eu de doutes. Je suis là où je voulais être. Le Président est entré en contact avec moi et à partir de cet instant nous avons arrêté d'écouter les offres. Nous savions qu'il y avait de la concurrence ici, mais je vais travailler à chaque entrainement et à chaque minute que me donnera l'entraineur pour me faire une place et faire partie de cette équipe."

L'intérêt de Barcelone : ​​"Nous avons bien géré la pression avec ma famille et avec tout le monde. C'était clair pour moi que je voulais jouer à Madrid."

Concurrence : "Je suis un jeune joueur, je viens avec la plus grande des motivations. Je viens pour apprendre des grands joueurs, j'espère apprendre le maximum d'eux. Je vais essayer de devenir comme Luka Modric et Kroos, et faire partie de l'histoire de ce club."

Ce qu'il a que les autres n'ont pas : "C'est difficile, ce sont tous des joueurs de haut niveau. J'arrive jeune, avec l'envie d'apprendre. Je vais apporter mon travail, de la persévérance et surtout, je vais profiter du temps de jeu que j'aurai pour montrer à Zidane que je suis capable de jouer au Real Madrid."

Son ami Asensio : "Nous parlions de ça depuis un bon bout de temps déjà. En sélection il me disait que si j'en avais l'opportunité, je devais venir ici. Je savais que j'aurais son soutien. Il a été un facteur pour que je sois ici aujourd'hui."

La difficulté de percer au Real : "Un bon exemple à suivre, c'est Marco justement. Il est arrivé ici enfant, et il est reparti en prêt. Maintenant, il a un statut à Madrid, il a marqué en finale de Ligue des Champions. C'est le fruit de son travail. Il y avait des moments où il ne jouait pas, mais la clé c'est de ne pas baisser la tête et saisir les occasions."

Sergio Ramos : "Sergio m'a contacté, il m'a souhaité la bienvenue et m'a dit qu'il allait m'accueillir à bras ouverts. Nous avons un peu une vie parallèle. Le rêve serait d'atteindre tous les objectifs qu'il a réussi à atteindre dans ce club."

Sa position préférée : "Le milieu de terrain, pour créer le jeu de l'équipe, mais je m'adapterai à ce que Zidane me dira. C'est une référence pour moi. Il fera de moi un joueur meilleur et me transmettra des concepts que je n'ai pas encore."

Si le manque de temps de jeu lui fait peur : "La peur est faite pour d'autres choses. Vous ne devez pas avoir peur d'être à Madrid. Mon moment viendra et je vais le saisir. Je suis impatient d'arriver à Los Angeles pour relever le défi de jouer dans la meilleure équipe du monde."

Comprenez-vous que Morata soit parti : "Chacun fait ses choix, je ne le connaissais pas... En ce qui me concerne, je viens avec un objectif clair. Je sais quel est mon rôle ici. Je vais apprendre de tous et au final je serai heureux d'être dans ce club."

Articles liés