Clasico : Le Real veut jouer l’attaque

benitez teamLes joueurs ont évoqué avec Benitez la tactique à suivre pour remporter le Clasico. Fidèle à lui même, le Real veut attaquer.

"Nous devrons être agressifs. Nous devrons attaquer pendant 90 minutes". Le vestiaire merengue est clair, il ne veut pas reculer. Samedi contre Barcelone, le Real cherchera à prendre le match en main dès la première minute, attaquer, presser et être efficace dans le dernier geste. Des éléments tactiques qui seront déterminants pour remporter ce Clasico. Aux yeux des madrilènes, reculer et laisser la possession à Barcelone est la dernière chose à faire.

L’équipe de Benitez a déjà démontré que quand elle jouait de façon agressive, peu d'équipes réussissaient à prendre le dessus. Un Real motivé, solidaire, en bonne condition physique et en déplacement constant même sans le ballon, devient alors dévastateur.

Mais le vestiaire est préoccupé par son manque de continuité dans le jeu affiché cette saison. Les Merengue n’ont pas toujours réussi à maintenir leur domination et contrôler le match pendant 90 minutes. Peut-être en raison d'un manque de fraîcheur physique, mais le fait est que l’effectif madrilène a plusieurs fois abandonné le ballon à son adversaire dans les dernières minutes, lui permettant alors de se créer beaucoup trop d’occasions. Contre le FC Barcelone, l'équipe ne devra pas faire cette même erreur. il faudra savoir faire le dos rond sur certaines phases de jeu, mais ne pas finir retranchés dans sa surface pour autant.

Comme l’explique Marca, les cadres de la Casa Blanca ont évoqué tout cela avec Benitez cette semaine à Valdebebas, et tous sont tombés d’accord sur ce point : pour remporter le duel face au rival catalan samedi, le Real, qui de plus joue à domicile, ne devra absolument pas reculer. Il faudra attaquer sans relâche et aller chercher les Blaugranas pour les asphyxier de la première à la dernière minute. Car même si l’option de jouer en contre-attaque pourrait fonctionner par moments, envisager de le faire sur toute la rencontre finirait à coup sûr par être préjudiciable à la Casa Blanca. Alors, un seul mot d’ordre : « Attaquer pour gagner ». Une maxime qui sied si bien au Real Madrid. 

Articles liés