Courtois : “J’ai été beaucoup critiqué l’année dernière”

courtois
Photo Icon Sport

Le gardien belge a de nouveau été fondamental dans la victoire du Real Madrid contre Grenade, avec un grand arrêt en fin de match.

Les trois points : "Le mérite revient à l'équipe pour avoir remporté les 9 matchs, car ce n'est pas facile. Nous avons affronté des équipes qui jouaient chacune quelque chose. Nous avons su souffrir ce soir, je pense que j'ai fait un bon arrêt et Sergio m'a sauvé sur la ligne juste derrière."

Son arrêt : "Sachant que je ne pouvais pas sortir, j'ai dû me coucher très vite. C'est un arrêt réflexe sur lequel j'ai su utiliser ma taille. J'essaie d'aider l'équipe."

Les instructions de Zidane : "Nous devions conserver la possession et utiliser la vitesse de Rodrygo et Asensio. Nous devions être patients et ne pas perdre le ballon. Ce n'était pas notre meilleur football mais il faut parfois souffrir pour gagner, et nous l'avons fait. Les gens croient que parce que nous sommes Madrid, nous gagnons tous les matchs. Mais ce n'est pas le cas, les équipes jouent beaucoup. Ce n'est pas facile de gagner tous les matchs."

Sensations : "La première partie a été très bonne sauf cinq minutes et en seconde période nous avons concédé ce but. Nous n'avons pas pu faire notre jeu. Pour gagner un titre, il faut souffrir."

Baisse de concentration: "C'est typique dans football ce qui s'est produit même si vous ne voulez pas que cela se produise. Nous avions gagné 3-0 à domicile et ils étaient aussi revenus 3-2. Ils savent qu'ils peuvent nous faire du mal."

Casemiro: "Casemiro et moi aimons regarder les images des matchs. C'était aussi un manque de communication et Grenade est bon en contre-attaque."

Zamora: "L'année dernière, j'ai été beaucoup critiqué au début de la saison. Mais j'ai montré que je pouvais garder mes cages inviolées à plusieurs reprises. C'est important parce que la saison dernière, nous avons concédé plus de buts que nous ne le devions et cela s'est vu au classement. Collectivement on est bien car on attaque et on défend à 11 et quand je dois intervenir je le fait."

Articles liés