Courtois : “J’ai survécu à un tsunami au Real Madrid”

Thibaut Courtois a accordé une interview au média belge HLN, dans laquelle il réclame haut et fort plus de reconnaissance venant de son pays natal.

"J'ai survécu à un tsunami à Madrid et j'ai lu des analystes qui disaient que Lukaku méritait davantage le trophée du joueur belge de l'année à l'étranger", lance-t-il.

Le gardien estime que ce qu'il fait sous le maillot madrilène n'est pas assez valorisé : "Lorsque j'ai passé trois années fantastiques à l'Atlético, j'ai reçu des éloges de toute la Belgique. Je suis devenu le sportif de l'année et j'ai trouvé ça bien. Aujourd'hui, j'ai le sentiment que tout ce qui m'entoure est devenu normal. Ma performance dans ce match contre Valladolid, je pense, semble n'avoir même pas existé, il semblerait que jouer continuellement à un haut niveau pour le plus grand club du monde n’a pas de valeur…", s’agace Courtois.

Un traitement différent... dans son propre pays

Tout au long de l'interview, Courtois affirme avoir le sentiment d'être traité différemment en Belgique : "Je peux comprendre que Lukaku ait reçu le prix du meilleur Belge de l'étranger, mais je le méritais aussi. Je n'ai même pas été nominé pour le titre de sportif de l'année. C'est ridicule. En fait, je me sens plus apprécié en Espagne, et même en dehors de l'Espagne, qu'en Belgique".

Le portier pense qu’on ne lui a pas pardonné ses récentes absences pour cause de blessure et de sa grossière erreur contre le Danemark qui avait coûté un but à son équipe. "J'ai été blessé, je n'ai pas pu aider l'équipe.... Si vous me jugez pour cela, je suis désolé, je pense que c'est un point de vue ridicule. Et quand j'ai fait cette erreur lors du match à domicile contre le Danemark, tout d'un coup, il semblait que c'était la seule chose que Courtois avait faite en 2020…", conclut le Belge.

Articles liés