Cristiano, l’heure de briller

Samedi à 18h15, la planète football aura les yeux rivés sur l'Espagne le temps du choc entre les deux ogres de la Liga que sont le Real Madrid et le FC Barcelone. Un combat au cours duquel Cristiano Ronaldo aimerait retrouver des couleurs, lui qui réalise un début de saison en demi-teinte.

Avec 8 buts en 11 journées de championnat, Cristiano Ronaldo vit actuellement son plus mauvais début de saison depuis 2009. Des statistiques loin d'être aussi flamboyantes que celles affichées l'an passé au même stade de la compétition par le Portugais. Plus inquiétant cependant, c'est dans le jeu que le triple Ballon d'Or semble à la peine. Moins tranchant qu'à l'accoutumée, plus prévisible au moment d'éliminer son vis à vis, la star du Real Madrid vit aujourd'hui une des périodes footballistiques les plus compliquées de sa carrière.

1036-cristiano-ronaldo-real-madrid-2015-2016Orphelin de Benzema

C'est une des raisons évidentes de la baisse de forme de Cristiano. L'absence de Karim Benzema affecte considérablement les prestations de CR7 qui se voit ainsi privé de son meilleur allié sur le terrain. Avec 31 passes décisives délivrées au Portugais depuis qu'ils sont associés, Benzema apparaît au sommet des meilleurs passeurs pour le Pichichi de la saison dernière. Au delà de ça, le Français est celui qui créé les espaces et canalise le jeu offensif des Merengue, permettant à Ronaldo d'être dans les meilleures dispositions.

Autre élément important découlant de l'absence de l'ex-Lyonnais, c'est le repositionnement dans l'axe de Cristiano. Cela n'a jamais été un secret, le Lusitanien n'est pas à sa place lorsqu'il évolue en pointe. À ce poste, ses chances de surprendre l'adversaire avec des dribbles fantasques sont largement réduites. Cantonné dans la surface de réparation, le Portugais a plus de difficultés à prendre de la vitesse et laisser parler toute sa puissance au moment de vérité.

Boosté par l'enjeu ?

Bien qu'en manque d'efficacité ces derniers temps, Cristiano Ronaldo reste malgré tout un compétiteur dans l'âme, avare de victoires et de titres. Défait sur la pelouse de Séville lors de la dernière journée (3-2), le Portugais est le premier à avoir conscience que les madrilènes ont laissé échapper trois points importants dans la course au titre. Et si demain, il ne s'agit finalement que d'un match en plus, la victoire sera capitale face à un concurrent direct qui reste sur une défaite 3-1 sur la pelouse du Bernabéu l'an passé. Avec l'enjeu bien à l'esprit, tout laisse penser que Ronaldo souhaitera faire taire ses détracteurs en inscrivant, pourquoi pas, un 16 ème but face à l'équipe de Luis Enrique.


Articles liés