Guti : “Le Real sait qu’il doit changer des choses et ils vont le faire”

Guti
AFP - Photo Arif Hudaverdi Yaman

José María Gutiérrez Hernández a donné une longue interview au média Marca depuis la Turquie, où il apprend le métier d'entraîneur. Extraits.

Comment ça se passe à Besiktas, où vous êtes entraîneur adjoint ?

C'est une expérience de plus, je suis heureux d’avoir franchi ce cap. Cela me permet d'évoluer en tant qu'entraîneur, ce que je veux être. Il est vrai que la saison n’est pas simple et ne se déroule pas comme nous le souhaitions, mais bon, je suis content.

Quand avez-vous réalisé que vous vouliez devenir entraîneur ?

Quand j'étais le premier entraîneur chez les Juvenil du Real Madrid. Quand j'étais deuxième entraîneur, ça se passait mal parce que ce que j'aime, c'est prendre des décisions. Et en étant adjoint c'est plus que compliqué. J'avais besoin de grandir et je veux être premier entraîneur, c'est mon objectif pour la saison prochaine. Où ? Je ne sais pas. Je suis heureux ici, mais on ne sait jamais ce qui va se passer.

Une saison pleine de souffrance pour le Real Madrid...

En tant que Madridista, je l'ai vécu comme eux. Une saison compliquée, après quelques années merveilleuses en Europe. Ce sont des cycles et ça devaient finir par arriver. Il y a des joueurs et des membres du club qui l'ont dit très clairement, c'est quelque chose qui pouvait se produire. Cette saison ou la suivante. C'est arrivé cette année, maintenant il faut rester calme et trouver les bonnes solutions.

Vous avez déjà vécu des situations similaires en tant que joueur.

Le Real Madrid se relève toujours. Il faut retoucher certaines choses, je ne sais pas si c'est motiver les joueurs ou redonner un peu de compétitivité à l'équipe... Mais il est clair que le Real Madrid sait qu'il doit changer certaines choses et je suis sûr qu'ils vont le faire. Tous les joueurs rêvent d'aller au Real Madrid et je ne pense pas qu'ils aient beaucoup de problèmes à recruter. Le Real Madrid doit recruter et nous verrons ce qu'ils feront.

Mais le marché est devenu fou...

C'est de la folie oui. Je ne sais pas jusqu'où ça ira... Pas seulement pour les transferts, mais aussi pour les salaires. Si ça paye autant, c'est aussi parce que l'argent est généré.

Avec tout ce qui s'est passé cette saison, pensez-vous que vous auriez pu finir entraîneur du Real ?

Il est évident que j'aurais eu plus d'options si j'avais été là-bas, mais je n'aime pas regarder en arrière. Cela ne sert à rien. Je suis heureux d’avoir pris la décision de venir ici. C'était très bien pour moi de découvrir ce que c'est que d'entraîner dans le football professionnel et de continuer à grandir.

Vous vous attendiez à revoir Zidane sur le banc ?

J'étais surpris, mais il est clair que Zidane a très bien réussi au Real Madrid et que l'équipe était dans un moment très délicat. L'amitié entre Florentino et Zidane a également aidé. Si c’est pour le bien du Real Madrid, nous tous, Madridistas, sommes heureux de son retour.

Est-il si nécessaire de faire une grande révolution ?

Il y a déjà de la matière première. Le Real Madrid est toujours l'actuel champion d'Europe. Il est vrai que, vu l'état du marché, vous ne pouvez pas tant recruter que ça. Ils auront le temps de réfléchir à ce qu'ils veulent, à ce qu'ils ont déjà, et décider quels joueurs ils veulent voir rester.

Beaucoup de fans affirment qu'un jour, Guti sera l'entraîneur du Real, est-ce toujours votre objectif ?

Bien sûr, Je l'ai toujours dit. Pour moi, le banc du Real Madrid c'est le summum, comme ça l'était étant joueur. Être là-bas un jour sera très important. Je sais que qu'il faut beaucoup de mérite pour pouvoir y être, mais ce fut aussi très compliqué d'y arriver comme joueur. Je n'ai pas peur de ça. Tout ce que je veux, c'est avoir l'occasion de bien faire les choses, de bien connaître mon métier et continuer à progresser.

Cristiano ou Messi?

Les deux. Il est vrai qu’il ya quelque temps, j’ai fait un tweet en choisissant Messi, mais j’apprécie aussi beaucoup ce que Cristiano a accompli. C'est un grand joueur. Messi a plus de talent, alors que Cristiano est plus buteur, il a plus d’ambition. C’est un joueur qui s'est fait lui-même.

Vous pensiez qu'il allait autant manquer au Real ?

Ça a été un facteur important, surtout au niveau des buts marqués, et surtout dans les matchs importants. Ronaldo a laissé un vide au Real Madrid."

Articles liés