Klopp : “C’est sûr que je n’aurais pas invité Sergio Ramos pour fêter mes 60 ans”

Jurgen Klopp, l’entraîneur de Liverpool, s’est exprimé devant la presse ce lundi soir, à 24 heures de la rencontre contre le Real Madrid à Valdebebas.

Trois victoires consécutives : "Ça nous aide énormément. On joue ensemble, les onze joueurs défendent avec beaucoup de détermination et de discipline. C’est un défi demain car l’adversaire exigera de nous une concentration maximale."

La finale à Kiev dans les têtes ? "Ma motivation est maximale mais ça n’a rien à voir avec la finale de 2018. Je me souviens du match. Bien sûr que si on m’avait demandé un mois après d’inviter Ramos à mes 60 ans... j’aurais dit non. Je n’ai pas aimé ce qu’il s’est passé cette soirée là, c’était étrange. Mais on veut simplement démontrer à quel point nous sommes une bonne équipe et nous qualifier pour le tour suivant."

Comment faire mal au Real : "Jusqu’à la blessure de Salah, nous étions meilleurs. Ensuite, bien sûr, non. Mon équipe est faite pour jouer ces matchs, nous avons une opportunité demain. Tout le monde dit que le Real est favori. Aucun problème, nous sommes habitués, nous serons les outsiders. C’est un autre temps, il y a des joueurs différents... Il s’est passé beaucoup de choses depuis la finale."

Terminer sa carrière sans entraîner le Real : "Si à la fin de ma carrière, je n’ai entraîné que Mainz, Dortmund et Liverpool, ce ne serait pas mal. Je ne crois pas. Je regrette seulement de ne pas vivre ici. Avec ce temps, vous avez de la chance. Il fait tellement froid à Liverpool."

Le club auquel il s’identifie entre le Real, le Barça et l’Atletico : "Je n’ai pas le temps et mon espagnol est très mauvais. Je sais seulement demander une bière, je ne saurais pas aller bien plus loin. Peut-être Majorque, pour vivre là-bas, le climat..."

Articles liés