L’année d’Enzo Zidane ?

Attendu depuis sa plus tendre enfance, le fils ainé Zidane divise les spécialistes. Si tous reconnaissent sa technique et son talent, nombreux sont ceux qui doutent quant à une carrière professionnelle du petit Enzo qui n’est plus si jeune que ça. Pourtant, devant la situation du Castilla, le meneur de jeu a cette saison plus que jamais l’opportunité de briller et de se révéler enfin. Focus.

a7b2b2c84d12f854f4bf098fbedc7919_crop_northEnzo pour Francescoli, l’idole de son père, et Fernandez en nom pro pour éviter la pression. Tout jeune, le futur numéro 10 du Castilla avait déjà compris que malgré la discrétion naturelle des Zidane, il devrait tout mettre en œuvre pour qu’on le dissocie de son légendaire paternel.

Petit, le jeune Enzo suit évidemment la carrière de son père et découvre l’amour du football alors que celui-ci prend une ampleur considérable au niveau mondial. La Coupe du Monde 1998 vient de s’achever et Zinédine devient l’idole de tout un peuple et le désir de toute l’Europe. Alors en Italie, Enzo découvre les joies du foot à la Juventus lors de la saison 1999-2000 et n’a que guère l’occasion de fouler les pelouses italiennes que son père s’envole pour Madrid pour un transfert record.

Passant par le Lycée Français et San José entre 2000 et 2004, il atterrit au Real à la fin de cette année et devient le centre d’attention des médias. Bénéficiant de la double nationalité, Enzo est appelé en U15 Espagne à 14 ans pour jouer un match amical. En 2014, c’est les U19 France qui font appel au petit Fernandez pour des tests.

En 2011, il a même le privilège d'être amené à s'entrainer pour la première fois avec le groupe A par José Mourinho. Deux ans plus tard, il signe son premier contrat professionnel.

Evoluant dans toutes les équipes de jeunes de la Casa Blanca, il commencera réellement à briller en U19 lors de la saison 2013/2014 en Youth League (équivalent de la Ligue des Champions pour jeunes).

Après une saison et demi en équipe C, il est régulièrement convoqué par son père pour jouer avec le Castilla lors d'une année compliquée pour le club et pour le premier "jet" de Zidane en tant que coach.

Après la restructuration des équipes de jeunes et la suppression définitive de l'équipe C il y a 3 semaines, Enzo est officiellement promu à l'échelon supérieur et évoluera lors de la saison à venir sous les ordres du double buteur de la finale de la Coupe du Monde 1998. Libéré de toute pression suite au départs de nombreux cadres, Enzo aura les clés du milieu d'un Castilla qui a toujours pour objectif une remontée en D2. A 20 ans, il sera l'un des plus expérimentés d'un groupe de très jeunes joueurs venant pratiquement exclusivement des "Juveniles".

Celui qui n'a pas toujours pu s'exprimer, faute de temps de jeu et victime contre son gré de l'attente mise en lui, pourra peut-être enfin éclore. C'est en tout cas ce que les deux matchs de pré-saison laissent présager, puisque l'hispano-français a inscrit 1 but et délivré une passe décisive en deux matchs avec à la clé deux victoires et autant de prestations convaincantes. Alors, si son père pouvait le libérer du bouclier qui l'enfermait dans la timidité et le manque d'expression, l'histoire pourrait être belle et particulièrement historique. Et l'histoire chez les Zidane, on connaît...

Articles liés