[EXCLU REAL FRANCE] John Ferreira (BeIn Sports) : “La patte Zidane se trouve dans le vestiaire”

John Ferreira (@JferreiraBeIN) avec Benjamin Da Silva (@BenjDaSilva) avant le Clasico / Photo @JferreiraBeIN


Un an après son arrivée sur le banc merengue, c'est l'heure du premier bilan pour le Real Madrid de Zinédine Zidane. A cette occasion, Real-France a interrogé les spécialistes de la Liga et du Real Madrid.

Nous commençons aujourd'hui avec John Ferreira, journaliste/reporter BeIn Sports, diffuseur exclusif de la Liga en France, a accepté de répondre à nos questions. Aux premières loges depuis le bord du terrain lors des Clasicos et en Ligue des Champions notamment,  John Ferreira nous fait part de son ressenti.

Quel a été ton coup de cœur cette année au Real Madrid ?
"Casemiro. Blessé sur les derniers mois mais Ô combien indispensable au Real Madrid sur l'année civile. Pas forcément dans les choix de Zizou au départ, il a convaincu le Mister avant de s'imposer comme le point central de cette équipe. Le bloc équipe bouge en fonction de ses mouvements, la récupération est son point fort et il est aussi efficace sur coups de pieds arrêtés, qu'ils soient offensifs ou défensifs. C'est la révélation de cette année."

Quel est le joueur qui t'a le plus déçu ?
"Ronaldo. Je vais être un peu dur avec le Ballon d'Or de cette année, mais je reste sur ma faim et de loin. Décevant en finale de C1, décevant à l'Euro, en difficulté en cette nouvelle saison, Ronaldo a clairement baissé de régime et est certainement gêné par des blessures récurrentes. Zidane n'a pas hésité à le sortir par moment pour le reposer. Signe d'un déclin ? Je ne pense pas. En tant que Portugais, je croise les doigts pour qu'il revienne à son meilleur niveau malgré de belles statistiques sur l'année civile."

Es-tu surpris par la réussite de Zidane ?
"Je ne suis pas du tout surpris. C'était quelqu'un qui avait du talent et de la chance par moment dans sa carrière de joueur. Bis repetita sur le banc. Il nous a habitué a des retournements de situations impressionnants (remontada en C1, Clasico, tactique payante contre l'Atletico...). Il me rappelle Didier Deschamps dans sa réussite. Les joueurs le respectent comme aucun autre entraîneur et sa gestion de l'humain en fait sa force. Et il aura les épaules pour se relever des coups durs à venir..."

Quelle est la "patte Zidane" selon toi ? 
"La patte Zidane se trouve dans le vestiaire... sa façon de parler aux joueurs, de les encourager, de les calmer, de leur expliquer pourquoi ils ne jouent pas, pourquoi tel ou tel changement... Zidane est un homme discret mais un vrai chef de troupe."

L'année du Real Madrid est triomphale néanmoins, on constate que cette équipe est souvent en difficulté. Quelle est la faiblesse de ce Real Madrid ?
"Le Real est par moment trop confiant. Il n'est pas épargné par les blessures certes (la BBC cette saison à mis du temps avant de se retrouver alignée sur le terrain - Casemiro absent de longue date aussi) mais attention à ne pas se croire trop fort. On a vu que le Real était devenu trop souvent une équipe à réaction, qui a besoin d'être bougée avant de se réveiller. Jusqu'ici ça passe, mais attention aux prochaines rencontres. Les adversaires connaissent la force du Real surtout dans le money Time."

À quel(s) poste(s) cette équipe peut-elle encore se renforcer ? 
"Je pense que le Real peut prendre un bon défenseur axial de plus sachant que Pepe a des envies d'ailleurs. Pour le reste, confiant. Peut être qu'un peu plus de vitesse sur les côtés en l'absence des Ronaldo et Bale par moment ne serait pas un mal."

En un mot, comment qualifierais-tu l'année de Karim Benzema ? Et celle de Raphael Varane ?
"Benzema : Travailleur de l'ombre
Varane : Renaissance"

Crois-tu aux chances du Real Madrid pour le triplé (LDC, Liga, Copa) cette saison ?
"Oui, mais attention au Barça qui ne lâchera pas la Liga, la Coupe du Roi ni la LDC si facilement. Les tirages seront décisifs pour l'avenir. Mais si certains pensent que la qualification du Barça contre Paris est évidente (ce n'est pas mon cas), attention au Real contre Naples, L'équipe italienne développe en ce moment l'un des plus beaux jeux d'Europe..."

Propos recueillis par @Rea1France 
Articles liés