Marcelo : “Je suis très heureux à Madrid et je compte bien y rester”

marcelo
AFP - Photo Oscar Barroso

Le Brésilien Marcelo s'est longuement livré auprès de Real Madrid TV. Il revient sur les rumeurs de départ, les critiques et sa motivation intacte après tant d'années passées à défendre le maillot blanc.  

Ambition : "À chaque fois que vous entamez une nouvelle saison vous remettez les compteurs à zéro. Je veux continuer à gagner, comme si je n'avais encore remporté aucun titre. C'est ma motivation, chaque saison je veux donner le maximum."

Offres d'autres clubs : "C'est un sujet qu'il n'est pas nécessaire d'aborder. Je suis très heureux à Madrid, c'est ma maison, il me reste de nombreuses années de contrat et je suis très heureux ici. C'est le meilleur club du monde et je veux rester dans le meilleur club du monde. Depuis que je suis arrivé ici il y a toujours eu des rumeurs..."

Fin de carrière : "Je continue à faire mon travail comme je l'ai dit, chaque saison je cherche à montrer qui je suis. J'aime jouer ici, j'aime le vestiaire. Je donne tout sur le terrain et je fais tout pour donner du plaisir aux supporters. On prend de l'âge comme tout le monde, il faut faire attention à soi. Je compte jouer de nombreuses années à Madrid et je prends beaucoup plus soin de moi que lorsque j'avais 18 ans. Ensuite viendront d'autres latéraux. Mais je suis serein dans ma tête, je veux continuer à jouer et je ne suis pas si vieux. Beaucoup de gens se cachent derrière les réseaux sociaux pour dire des conneries, et croient des choses qui sont fausses. Moi je suis motivé comme Vinicius, comme si j'avais encore 18 ans. Je resterai ici jusqu'au bout."

Vinicius : "C'est encore un gosse, moi par exemple, je pensais que j'étais mature quand je suis arrivé. C'est un gamin et il a encore beaucoup à apprendre. Il écoute les plus anciens, Casemiro et moi, et c'est une bonne chose. Il va triompher à 100% au Real Madrid. Il est sur la bonne voie, il fait tout ce que doit faire un jeune pour réussir. Pour moi ça n'a pas été difficile parce qu'il y avait beaucoup de Brésiliens à l'époque, mais ce n'est pas un problème. Il s'adaptera très bien."

Critiques : "Ça ne me traverse pas l'esprit, quand vous faites une bonne chose les gens vous mettent sur un piédestal. Ça ne m'entre pas dans la tête. Quand je ne suis pas bon je sais que je dois faire mieux, et quand je suis bon je je me dis aussi que je dois faire mieux. Les critiques ne m'affectent pas. On critique sans savoir."

Objectifs : "Peu importe que vous ayez fait une bonne saison avant, il faut toujours progresser. C'est mon défi, récupérer des ballons, centrer plus, défendre plus, mieux couvrir, marquer... Toujours progresser. Ce que nous avons gagné avant, c'était très bien, mais c'est du passé. L'histoire n'est pas à vos côtés sur le terrain, et c'est nous qui devons jouer."

Lire la première partie de l'interview

Articles liés