Notes : Chelsea – Real Madrid

Le Real Madrid affrontait ce soir Chelsea en demi-finale retour de Ligue des Champions. Voici les notes des Madrilènes attribuées par notre rédaction.

⭐️ Courtois : 7 – Le Belge a fait ce qu'il avait à faire. Il réalise une belle intervention en tout début de match, puis effectue plusieurs arrêts décisifs vers l'heure de jeu..

Nacho : 3 – Dépassé, baladé. Il en a un peu perdu ses nerfs en fin de rencontre.

Militao : 4 – Pas au mieux dans cette position d'axe droit, mais il est celui qui a le moins démérité en défense. Combler les vides laissés par Vinicius était trop compliqué.

Ramos : 1 – C'était certainement son plus mauvais match en tant que capitaine du Real Madrid. Il n'était clairement pas en pleine possession de ses moyens et ça s'est ressenti dans ses courses, les duels... Partout.

Mendy : 2 – Retour compliqué pour le Français dans un rôle de piston. Il n'a jamais proposé autre chose que des passes latérales ou vers l'arrière.

Vinicius : 4 – Zinédine Zidane ne lui a pas fait un cadeau ce soir en l'alignant comme piston droit ! Le Brésilien n'a pas les fondamentaux défensifs ni tout simplement les qualités pour répondre à cette fonction.

Casemiro : 3 – Asphyxié et ciblé par le pressing des Blues, un peu comme l'avait fait Pep Guardiola la saison passée. Trop d'erreurs techniques et incapable de contrôler les vagues adverses qui n'ont cessé de déferler.

Kroos : 3 – Dépassé, à l'image de toute l'équipe. Sans inspiration, sans solution, sans jambes... Le milieu du Real Madrid n'a jamais eu le contrôle sur ce match, comme à l'aller.

Modric : 3 – Le repos qui lui a été accordé contre Osasuna n'a pas suffi à redonner l'énergie nécessaire au Croate pour faire face à cette bataille. Se coltiner un N'Golo Kanté tout le match n'a rien d'agréable et seul un grand Modric aurait pu contribuer à changer la donne de ce match.

Hazard : 2 – On a voulu croire à la belle histoire, mais le père noël n'existe pas.

Benzema : 6 – Le Real n'a eu que deux vraies occasions, et c'est lui qui est allé les chercher. Mendy a été forcé de réaliser deux grosses parades pour éviter que le Français n'ouvre son compteur but.


Zidane : Celle-là, elle est sans doute pour lui. Son 3-5-2 bricolé avec Vinicius à droite n'a absolument pas déstabilisé une équipe de Chelsea qui a au contraire su exploiter cette faiblesse. Comme bien souvent, le Real n'a pas su trouver les solutions face à un bloc bien organisé.

Articles liés