Odriozola : “Quand mon prêt prendra fin, j’aurai une conversation avec Zidane”

odriozola
Photo Icon Sport

Álvaro Odriozola, joueur prêté au Bayern, a été interviewé ce mardi dans #NoticiasVamos. Le latéral espagnol est sous contrat avec le Real jusqu'en 2024.

Comment va-t-il ? "Ma famille et moi sommes en bonne santé, par chance personne n'a contracté le coronavirus. Pouvoir dire cela de nos jours est un privilège et un luxe. De ce côté c'est bien, mais je reste consterné par tout ce qui se passe. C'est le problème de tous et que nous devons résoudre entre nous tous."

Confinement en Allemagne : "Les mesures de confinement en Espagne sont plus strictes. Ici, ils nous permettent de nous promener ou d'aller courir si vous le faites avec une personne qui vit avec vous."

Il s'entraîne déjà avec le Bayern : "Nous avons repris la semaine dernière. Avant, nous le faisions par cyber-entraînements. Désormais, nous sommes divisés en groupes de quatre ou cinq joueurs et l'entraînement se déroule sur trois terrains. Il n'y a aucun contact entre les joueurs, ni même entre ceux d'un même groupe."

La Bundesliga pourrait reprendre le 9 mai : "Cela peut sembler un peu frivole pour nous de recommencer à jouer avec tant de gens qui souffrent, mais le football peut aussi être un divertissement pour ceux qui sont bloqués chez eux et un moyen de redonner le moral à ceux qui passent un mauvais moment."

Lewandowski : "C'est un joueur de classe mondiale. C'est incroyable de le voir s'entraîner, quand on travaille la finition, il marque toujours, jusqu'avec ses oreilles."

Il est prêté au Bayern jusqu'à la fin de la saison. Et après ? "À la fin de la saison, je reviendrai à Madrid et j'aurai une conversation avec Zidane. J'ai toujours ressenti qu'il avait de l'affection pour moi."

Il y a de la concurrence sur le côté droit : "Oui, bien sûr, c'est le Real Madrid. Mais je me sens privilégié d'appartenir au Real et de jouer pour le Bayern. Il y a très peu de gens qui peuvent dire qu'ils ont évolué dans ces deux clubs."

Comment il gère l'allemand : "Je l'ai étudié en classe, c'est une langue compliquée et petit à petit on se débrouille, surtout en matière de football et avec les mots qui se disent sur le terrain."

Qu'avez-vous appris pendant ces jours de confinement ? "C'est une occasion de faire des choses que vous n'aviez pas le temps de faire auparavant. Surtout de la cuisine. Il y a une grande tradition dans ma famille en matière de cuisine et je n'avais pas commencé fort. L'autre jour, j'ai fait de très bonnes lasagnes. Je fais mes premiers pas. Je profite également de l'occasion pour jouer de la musique électronique et lire."

Articles liés