Pérez : “Ne me force pas à te vendre”

Florentino Pérez affirme que Ramos est in-transférable et que la vente de ce dernier entraînerait sa démission.

Sergio Ramos

En total désaccord il y encore quelques semaines, Florentino Pérez et Sergio Ramos ont paraît-il enterré la hache de guerre. Les négociations entre les deux hommes se poursuivent après leur discussion le week-end dernier à l'arrivée de l'équipe en Chine.

Discussion au cours de laquelle le président madrilène s'est montré ferme, comme le révèle la Cadena SER.

"Sergio, tu es in-transférable. Si je te vends, je vais devoir m’en aller dès le lendemain. Ne me force pas à le faire."

C'est ce qu'aurait déclaré Pérez à Ramos, avant de lui faire comprendre qu’un départ n’était envisageable que si un club amenait sur la table le montant de sa clause libératoire qui s’élève à près 200 millions d’euros.

Par ailleurs, le défenseur madrilène a reproché à son président la manière dont Iker Casillas a quitté le club.

"Casillas est parti de la manière dont il le désirait et dont il l’avait demandé", lui a alors répondu Florentino Pérez.

Articles liés