Raúl : “Le Real et le Barça ont besoin l’un de l’autre”

raulRaúl a donné une interview au magazine Vanity Fair, dans laquelle il parle de sa vie après avoir raccroché les crampons, son passé à Madrid et ses projets d’avenir.

Futur entraineur de Madrid : « On m’en parle, on veut m’y pousser. J’ai besoin de prendre mon temps. Ma vie a été si clair, maintenant je dois réfléchir, voir si la compétition me manque. J’ai un projet de formation, apprendre ce qui tourne autours du football : la direction sportive, les négociations. C’est un moment pour faire les choses sans aucune pression, décider ce que je veux, et dans quelques années revenir à Madrid. »

Cristiano Ronaldo : « Une bête physique et une bonne personne. J’ai une excellente relation avec lui. »

Rivalité avec Barcelone : ​​« Je suis passé mille fois par Barcelone avec Mamen (ndlr: sa femme) et les gens nous ont traités merveilleusement bien. La rivalité aide les deux clubs : le Barça n’existerait pas sans le Real et vice-versa. Ils ont besoin l’un de l’autre. Quand ils gagnent des Coupes d’Europe je suis heureux, car à la fin c’est une équipe espagnole et je n’ai aucun problème à le déclarer publiquement. Pourquoi devrais-je souhaiter du mal à quelqu’un ? Ce n’est pas dans ma nature. »

Ses derniers temps à Madrid : « J’ai été très heureux là-bas, mes meilleures années, mais il y a eu un moment où je ne profitais pas. Quand vous êtes le capitaine, que vous y êtes longtemps et qu’il y a des changements de présidents... Je perdais de l'énergie sur d'autres choses et je n’étais pas frais sur le terrain. En plus, parfois la tête veut, mais le corps ne suis pas. J’ai joué sous la douleur... Il arrive un moment, quand quelque chose te fait toujours mal, vous vous réveillez le matin et vous vous dites : ‘Comment je vais être capable de jouer ?’ »

raulCritiques : « À 19 ou 20 ans, j’ai dû donner une conférence de presse car on disait de moi que je sortais le soir, que je buvais… Je devais rester là à dire que je voulais continuer de jouer au football. Les gens pensent que les footballeurs doivent toujours être à la maison ou en salle de gym, mais on a une vie ! Quand vous perdez trois ou quatre matchs, c’est la crise. Cristiano marque 50 buts, et quand il n’en marque pas deux, on se demande ce qui se passe… »

Relation avec Guardiola : « Nous aimons tous les deux le football. La rivalité était très saine, tout comme celle avec Puyol ou Xavi. Pep et moi avons joué ensemble un moment en sélection. il y toujours eu une alchimie. C’est l'un des meilleurs entraîneurs de l’histoire. »

Le président doit-il donner l’exemple ? « Oui. Le club doit montrer l'exemple et transmettre sa mentalité aux joueurs. Le Real Madrid est un grand club, avec des valeurs, et ses joueurs et ses employés doivent les respecter. Ceux qui ne le font pas n’ont pas leur place. »

Vie personnelle : « J’ai ma façon d’être. Je suis un peu bizarre... Je n’aime ni les voitures ni les montres. J’aime la vie, les petits détails, faire une marche, le contact avec la nature, aller au cinéma, regarder le sport, être avec mes amis et prendre une bière. »

Articles liés