Sergio Ramos : “Je n’écarte pas la possibilité de prendre le numéro 93”

À l'occasion de son 500ème match sous la tunique merengue, Sergio Ramos a répondu aux questions des internautes sur Facebook Live. 

AFP PHOTO / CRISTINA QUICLER

Son but préféré 
"Je ne sais pas... Tous ont été spéciaux pour moi, ils sont comme mes enfants, je ne saurais lequel choisir. Mais je crois que celui de la Decima, qui nous a permis de gagner la Champions et à la dernière minute, est spécial."

Changement de numéro ?
"Le numéro 4 m'a porté chance, il m'a accompagné dans ma carrière au Real Madrid mais je n'écarte pas la possibilité de le changer et prendre le 93."

L'ADN du club 
"Nous devons être conscients de ce que représente ce blason. Il faut le représenter et donner le maximum, mouiller le maillot jusqu'à la fin."

Son avenir dans le football 
"Il me reste encore quelques années ici en tant que joueur. Je profite de chaque jour et j'aurai le temps  de penser à ça plus tard" 

500 matchs 
"Je me sens très fier. Je ne m'y attendais pas. Il y a quelques années je n'aurais jamais imaginé atteindre un chiffre aussi important. Au jour d'aujourd'hui, je peux profiter mais j'y fais abstraction pour continuer à en faire plus en représentant la meilleure équipe du monde." 

S'il n'avait pas été footballeur
"J'aurais fait un autre sport. Je suis beaucoup le tennis, j'aurais également eu des combats avec Nadal"

Naples 
"C'est un grand adversaire avec une très bonne attaque. Nous allons essayer de ne pas prendre de but pour voyager là-bas plus sereinement."

Le vestiaire merengue 
"Il y a eu très bonne ambiance. Un climat très sain et c'est une des clés du succès."

Les obligations du capitaine 
"Le défi est plus grand en tant que capitaine quand il est question de représenter le Real Madrid de la meilleure des manières en étant à la hauteur de ce blason. J'essaye par dessus tout de donner le maximum de moi-même en marchant la tête haute, et en sachant que tu es un exemple pour des milliers de gens." 

Son rêve d'enfance
"J'ai toujours rêve d'être un joueur de Séville. Chacun veut progresser et s'améliorer et j'avais à l'esprit de jouer ensuite au Real Madrid. C'était très clair depuis petit... Rêver est gratuit."

Articles liés