Varane : “Zidane m’a poussé à prendre des risques”

Raphael Varane
Crédit : Imago

Auteur d'une saison somptueuse avec le Real Madrid, le défenseur Raphaël Varane a accordé une interview à l'UEFA. Extraits.

Avec ce titre en Liga, dans quel état d’esprit êtes-vous au moment d'aller à City à huis clos ?

Sans public, ce sera un contexte différent, c’est sûr. Maintenant, ça reste une compétition. On a envie de toujours gagner. On est le Real Madrid. On a réussi une belle série de victoires, donc on a emmagasiné de la confiance. Il n’y a pas de match juste avant, donc on a le temps de se préparer. Ça sera vraiment l’équipe qui sera le mieux ce jour-là. Ça va être un match difficile, un match face à une très bonne équipe. Donc on s’attend à ce que ce soit disputé. On a l’expérience des grands rendez-vous. Donc on l'aborde avec peut-être un peu plus de sérénité, mais toujours avec la même détermination. Et surtout, on connait les pièges à éviter. Voilà, c’est un peu l’expérience que l’on a de ces dernières années.

L'aller (1-2), c’est le genre de match qui illustre bien la Champions. C’est d’une intensité incroyable.

C’est exactement ça. Je pense que c’est assez bien résumé. Un match de très, très haut niveau, avec beaucoup, beaucoup d’intensité, de pressing de la part des deux équipes et puis ça se joue sur des détails. Donc la moindre erreur peut être fatale ou décisive. Je pense qu’ils ont réussi à être plus réalistes que nous mais ça a été un match très serré, avec deux équipes qui aiment jouer au ballon, et un match qui demande beaucoup de concentration et d’exigence. Les plus beaux matchs de Ligue des Champions, ce sont ceux-là. Les matches où ça se joue à pas grand-chose, donc c’est aussi pour ça qu’on aime cette compétition, parce que c’est le très, très haut niveau.

Votre entraîneur Zinédine Zidane, icône offensive lorsqu'il était joueur, comment a-t-il influé sur votre jeu de défenseur ?

Il m’a poussé à prendre des risques, à plus tenter, à toujours essayer de jouer vers l’avant, d’apporter un plus, d’être aussi une arme en plus pour l’équipe. Et puis, il transmet sa confiance, sa sérénité. C’est important d’avoir le soutien de son coach et c’est important aussi qu’il donne ces petits conseils sur le terrain pour ne pas hésiter à tenter des passes ou à jouer plus haut sur le terrain. Voilà, essayer de permettre à l’équipe de jouer de façon plus offensive.

Autre Français en grande réussite au Real, Karim Benzema...

Oui, il est vraiment en grande forme. Je ne suis pas surpris par ses qualités, on les connaît, mais là, il les exploite vraiment à fond. Il est en pleine confiance. Il est au sommet de son art. Il a trouvé une forme de plénitude et c’est tout bénéfice pour l’équipe. On est très contents, bien sûr. C’est notre leader d’attaque, il nous apporte beaucoup. Pas seulement par ses buts, mais aussi par ses déplacements, par sa qualité de jeu, par les mouvements qu’il peut créer aussi en attaque. Il permet en tout cas à l’équipe de développer son jeu. Il arrive à un moment où il a l’expérience, il a la qualité et il est en pleine forme physiquement.

Il vient de détrôner Thierry Henry en tant que meilleur buteur français en Champions League… 

Oui, ce sont des statistiques qui sont vraiment très, très bonnes. En plus de ça, il fait des passes décisives, il réussit à créer du jeu et il réussit à être efficace. Donc c’est vraiment un numéro 9 très, très complet.

En France, il y a une école de défense centrale non (cf Eymeric Laporte, son futur adversaire) ?

Je ne sais pas s’il y a une méthode spéciale en France, mais c’est vrai que c’est assez incroyable. Il y a énormément de jeunes défenseurs centraux de qualité. Ce poste est extrêmement fourni. C’est un poste aussi qui demande de la maturité, qui demande du temps. Donc il y a beaucoup de jeunes joueurs de 20 ans ou moins qui commencent déjà à jouer au haut niveau. Et je pense que dans quelques années, ça sera l’un des postes les plus fournis, en tout cas en France. Il y a vraiment beaucoup, beaucoup de joueurs de grande qualité, de grand talent. Donc, je ne sais pas s’il y a quelque chose dans la formation, si on fait quelque chose de spécial, mais on réussit en tout cas à avoir beaucoup de talents à ce poste-là, oui.

Vous êtes champions de la Liga en Espagne après une longue coupure...

C’est vrai qu’on a réussi à remporter cette Liga un peu spéciale. Ce n’était pas facile avec cette coupure, mais on a su s’adapter. On a réussi à enchaîner les victoires pour gagner, donc il y a eu un très beau travail de toute l’équipe et une satisfaction à la fin de gagner cette Liga.

Articles liés