Vinicius : "Il faut savoir doser les critiques et les louanges"

L'attaquant brésilien a parlé à ESPN avant le Clasico et a expliqué comment il vivait la pression de jouer au Real Madrid. Il a également donné quelques détails sur la façon dont il s'occupe de son physique.

Trois ans après son arrivée au Real, alors qu’il n’avait que 18 ans, Vinicius Junior vit probablement son meilleur moment en blanc. Son grand début de saison est dans toutes les bouches, tout comme sa magnifique prestation face au Shakhtar en Ligue des Champions il y a trois jours.

Evidemment, le Brésilien ne pense maintenant plus qu’à une chose, profiter de ce plein de confiance pour frapper un grand coup au Clasico ce dimanche. Aux côtés de Benzema, il est l’arme offensive principale de son équipe, et de la qualité de son match dépendra beaucoup le résultat final.

Après avoir subit beaucoup de critiques ces dernières années, principalement concernant son problème d’efficacité face aux cages, le "Vini 2.0" est maintenant complimenté sans relâche, certains journalistes allant même jusqu’à s’excuser publiquement pour l’avoir autant dénigré. Cependant, lors d'un entretien avec ESPN, le Brésilien a fait preuve de maturité à ce sujet. Il explique ne pas perdre la tête face à ce revirement d’opinion soudain. "Vous devez doser tout ce qu'ils disent. J'écoute beaucoup les personnes qui sont chez moi, et celles du club", a-t-il déclaré.

Aussi, l’attaquant a insisté sur le fait que rien de tout cela ne serait possible sans le soin particulier qu’il apporte à son corps. Vinicius fait partie de ces joueurs qui ne lésinent pas sur les moyens pour soigner leur physique, avec des personnes qui y travaillent spécifiquement. "Quand je rentre chez moi, je continue à travailler. Je fais de la physiothérapie après être rentré d'un match à 2 heures du matin. Je fait également très attention à la nutrition", explique l’ancien de Flamengo, qui compte parmi ses salariés un physiothérapeute qui s’occupe de lui au quotidien, ainsi qu’un chef cuisinier pour son régime alimentaire. Autant de petits détails qui ne sont pas sans rappeler un certain Cristiano Ronaldo…

Il n’empêche que ce dévouement dont il fait preuve porte maintenant ses fruits. Cette saison, Vinicius a marqué 7 buts et délivré 5 passes décisives en 11 matchs. Des statistiques qui le placent sans mal parmi les attaquants les plus influents d’Europe.

D'ailleurs, plus personne n'imagine Carlo Ancelotti capable de déloger le Brésilien de son onze de départ. Vinicius n'y figure plus "par défaut" et grâce aux absences répétées d'Eden Hazard, comme on pouvait souvent l'entendre par le passé, mais bel et bien grâce à son efficacité trouvée face aux cages. Alors, pourquoi ne pas couronner le tout par une performance mémorable au Camp Nou ce dimanche ?

Articles liés