Vinicius : “On forme une bonne équipe avec Benzema”

Le Brésilien Vinicius Jr a accordé une interview à l'UEFA avant les demi-finales de Ligue des Champions face à Chelsea.

Les demi-finales de LDC : "Le Real Madrid, le meilleur club du monde, est toujours prêt à jouer un grand match au bon moment. Nous aimons les grands matchs, nous aimons la Ligue des Champions et nous l'avons gagnée plus souvent que quiconque. De nombreux joueurs ici l’ont déjà gagné à plusieurs reprises et veulent en gagner davantage. Les plus jeunes veulent gagner comme eux."

Le parcours : "Je suis heureux de la performance du club et de la possibilité de gagner deux titres. Nous aurions pu faire mieux en phase de groupe, car nous avons commis des erreurs dans certains matchs que nous n'aurions pas dû faire, comme la défaite à domicile contre le Shakhtar, mais le plus grand club du monde inspire toujours la crainte à ses adversaires. Chaque équipe que nous rencontrons s'entraîne toujours plus et se prépare davantage pour jouer contre le Real Madrid. La valeur de ce maillot compte beaucoup, les joueurs le savent et nous essayons toujours de tout donner pour mettre le Real Madrid à la place qui lui appartient."

Son grand match contre Liverpool : "C'était très spécial. J'étais très heureux et c'était probablement les buts les plus importants de ma carrière. Mais je ne veux pas m'arrêter là, je veux marquer en demi-finale et, si Dieu le veut, atteindre la finale pour pouvoir écrire mon nom dans l'histoire du Real Madrid. C'est la meilleure équipe du monde et je suis très heureux d'être ici. Tout le monde m’apprécie et fait tout ce qu'il peut pour m'aider. Marquer ces deux buts dans un match aussi important et amener l'équipe en demi-finale de la plus grande compétition du monde est la meilleure des sensations. En plus ça a été difficile de jouer sans les fans car nous sommes habitués à jouer au Bernabeu avec beaucoup de monde."

Le foot et son enfance : "J'ai commencé à jouer quand j'avais quatre ans. J'ai toujours joué dans la rue et j'ai toujours rêvé de jouer pour Flamengo et pour le Real Madrid. Mon père était un peu en colère parce que j'étais toujours dans la rue, j'oubliais même de rentrer à la maison pour manger. J’aimais tellement le football et que je passais toute la journée à jouer."

Le futsal : "À six ans, j'ai commencé à jouer au futsal pour Canto do Rio jusqu'à l'âge de dix ans. Cela m'a beaucoup aidé dans mon éducation footballistique, ma vivacité d'esprit, mes dribbles, et tout ce que je fais aujourd'hui sur un terrain beaucoup plus grand. Tout le monde dit que les joueurs brésiliens sont des joueurs de grande qualité, et je pense que c'est parce que nous jouons dans de petits espaces, nous commençons à jouer dans les rues quand nous sommes jeunes et toujours avec des personnes plus âgées, donc cela nous aide."

Passer de Flamengo à Madrid : "Faire face à ces changements quand on a seulement 18 ans, c’est quelque chose de bon et de mauvais en même temps. C'est bien parce que vous avez plus de temps pour apprendre des choses et jouer pendant plusieurs années en Europe, mais vous êtes également confronté à la peur et à l'insécurité de jouer pour le plus grand club du monde et de devoir faire les choses correctement."

Pas la même culture : "J’étais très jeune quand je suis arrivé dans un nouveau pays, et j'ai dû changer mes habitudes sur et en dehors du terrain pour m'habituer à une autre culture du football, qui est complètement différente de celle du Brésil. Arriver ici et jouer avec mes plus grands héros, que j'avais l'habitude de regarder à la télévision ou en jouant à des jeux vidéo. Maintenant, je peux jouer [aux jeux vidéo] en me prenant moi-même, ce que je fais souvent. Je joue beaucoup contre Rodrygo et Militão, avec qui je suis le plus proche, nous sommes toujours en train de jouer. Qui est le meilleur à FIFA au Real ? Je pense que c'est Asensio et Carvajal : ils sont forts."

Son coach Zidane : "J'apprends de lui tous les jours, à chaque entraînement. C'était un grand joueur et c'est un grand entraîneur. Il fait tout ce qu'il peut pour que nous nous sentions bien, non seulement sur le terrain mais aussi à la maison. Il demande beaucoup de choses sur notre famille. Si je suis bien à la maison, je suis sûr d'être bien ici. Il me donne aussi beaucoup de confiance, et j'apprends toutes sortes de choses sur le terrain. En termes de tactique, il est l'un des entraîneurs qui m'a le plus poussé à faire des choses, et je les fais maintenant très naturellement et calmement."

La complicité avec Benzema : "Zidane m'aide beaucoup dans mon jeu offensif au quotidien. Pas seulement moi, mais tous les joueurs et surtout Karim, avec qui je joue beaucoup. J'ai beaucoup joué avec Karim depuis mon arrivée. Lui et moi formons une bonne équipe. Maintenant, je suis un joueur complètement différent, mais avec les mêmes qualités qu'avant."

Ses objectifs de carrière : "Continuer à jouer pour le Real Madrid, jouer beaucoup de matchs. J'ai déjà joué plus de 100 matchs pour le club, ce qui est beaucoup pour un jeune de 20 ans. Très peu de joueurs ont atteint ce chiffre. Et je veux continuer à gagner beaucoup de trophées, à marquer beaucoup de buts et à apporter beaucoup de joie aux fans ici, et à ma famille aussi."

Articles liés