Zidane : “Ça me fait mal de devoir laisser Isco et Marcelo sur le banc”

À la veille du dernier match de l'année, que le Real Madrid disputera demain soir sur le terrain d'Elche, l'entraîneur Zinedine Zidane a comparu en conférence de presse.

Retour à la compétition : "L'équipe est en forme, nous sommes heureux de pouvoir reprendre après deux ou trois jours de repos. C'est le dernier match de l'année et nous voulons continuer comme nous le faisions. C'est un terrain difficile, une équipe qui vient de monter mais qui se porte plutôt bien. Nous devons essayer de continuer à faire ce que nous faisons et prendre les points."

Amélioration physique de Marcelo : "Tous les joueurs s'entraînent bien, c'est une bonne nouvelle pour un entraîneur. Ils sont très professionnels, très sérieux. Je suis heureux de voir tous les joueurs motivés. Ils vont avoir des occasions de jouer."

Un départ en hiver pour Isco : "Je compte sur tous mes joueurs. Ce sont des joueurs du Real Madrid. Ce qui se dit en dehors, je ne peux pas le contrôler. Tout ce que je peux dire c'est qu'ils sont tous très impliqués et qu'ils s'entraînent très bien."

Eden Hazard est-il prêt ? "Il le sera. L'idée est qu'il joue un peu demain. Une autre décision a été prise l'autre jour. L'idée est qu'il entre demain. Ça fait déjà quelques jours qu'il est avec l'équipe."

Les prolongations toujours en attente : "Le débat est présent. Nous en avons déjà parlé, vous savez ce que j'en pense. Je veux que tous mes joueurs restent toujours ici parce que pour moi ce sont les meilleurs. Je veux que les choses se règlent pour le bien de tous. Et rapidement."

Les questions qui le dérangent en conférence de presse : "Je ne suis pas mal à l'aise avec ça. Vous posez des questions et je dois répondre. Vous faites votre travail et moi le mien. Les critiques ne changeront pas. Nous continuerons à travailler dur, il y aura des difficultés, il y en aura toujours. Ce n'est pas parce que nous gagnons des matchs que nous sommes les meilleurs et ce sera toujours comme ça. Nous devons travailler dur, il y a des matchs compliqués. Nous devons prouver à nouveau pendant 90 minutes. Les choses de l'extérieur seront toujours les mêmes et nous allons continuer à travailler dur en interne."

La qualité qu'il préfère à propos de lui-même : "Je ne peux pas vous répondre. Faites-le vous, je ne sais pas. Ce que je peux garantir, c'est que j'aime vraiment le football, j'ai toujours été passionné par ce sport. En tant que joueur, j'ai joué pendant près de 20 ans et maintenant en tant qu'entraîneur. J'aime ça. Des défauts, j'en ai, c'est certain. Mais c'est ma passion."

Ce qui l'inquiète le plus à propos d'Elche : "C'est une très bonne équipe. Il y a certaines individualités, mais je ne vais pas les citer. C'est une équipe qui joue un très bon football. Ce sera difficile, il faut donc montrer notre meilleur visage."

Si ça le dérange qu'Isco et Marcelo ne jouent pas plus : "Oui ça me fait mal parce que ce sont des joueurs qui veulent être sur la pelouse. Et eux en particulier, avec ce que nous avons vécu. Ce sont des situations compliquées. C'est le mauvais côté du rôle d'entraîneur. Je dois l'assumer, c'est ma responsabilité. Je dois faire une équipe à chaque match et ce sera toujours comme ça jusqu'au dernier jour. Ce sont des moments compliqués, oui."

Un joueur lui a-t-il dit qu'un autre devait jouer ? "Non, ça n'arrive pas ici. Je suis l'entraîneur et je décide avec mon staff. Les joueurs ne s'impliquent pas dans ces choses là. Ce qu'ils veulent, j'en suis convaincu, c'est gagner des matchs." 

Risque de baisse physique : "Le risque est présent, il faut jouer tous les trois jours. Nous avons eu des blessés, comme toutes les équipes. Cela dit, il y a beaucoup de professionnels très compétents ici. Ils savent beaucoup de choses. Nous ne prendrons jamais de risque s'il y a une possibilité de dommages supplémentaires. Nous ne prendrons jamais ce risque. Ensuite, il y a un risque général du fait qu'il y ait beaucoup de matchs et de séances d'entraînement. Mais au niveau de la préparation physique, nous sommes bien."

Bilan de l'année 2020 : "Chaque jour est différent, il y a eu des bonnes et des mauvaises nouvelles. Nous sommes très heureux et reconnaissants de pouvoir continuer à jouer au football, car il y a des gens qui passent un très mauvais moment avec ce virus. Je pense beaucoup à ces personnes et j'espère qu'à l'avenir ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir pour tout le monde. Sur le plan sportif, nous allons continuer à faire de notre mieux, comme nous l'avons fait dernièrement."

Articles liés