Zidane : “Ça me fatigue d’entendre dire qu’on gagne grâce aux arbitres”

zidane

L'entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, s'est présenté en conférence de presse après le septième succès consécutif de son équipe en Liga.

📋 À lire aussi : Les notes du match

Victoire clé : "C'est une victoire très importante. Un match très disputé, d'une grande intensité."

Le titre : "Tant que ce ne sera pas mathématiquement gagné, nous ne pouvons pas nous relâcher. Nous avons montré notre force et notre solidité. Je ne vais pas parler de Liga gagnée ou de ce genre de choses, même si vous me le demandez tous les jours, car j'ai déjà beaucoup d'expérience dans ma carrière, aussi en tant que joueur, et tous les matchs sont difficiles. Tout ce que je peux dire, c'est que gagner sept matchs sur sept est impressionnant."

Le penalty : "Je n'ai pas encore revu l'action."

Ce qu'il aime le plus chez son équipe : "Notre solidité. C'est ce que j'apprécie le plus. Nous montrons notre force et notre équilibre lorsque nous perdons le ballon. Nous nous en sortons très bien. On a manqué de brillance en attaque et nous pouvons nous améliorer, mais le plus important c'est notre force défensive."

Le VAR : "Ça me fatigue d'entendre dire qu'on gagne grâce aux arbitres. ça sera toujours pareil. Mais les joueurs méritent le respect. Personne ne va nous éloigner de notre objectif."

Bale et James absents : "James a demandé à être écarté pour une raison personnelle. Il n’a pas voyagé avec nous car il ne le voulait pas. Et pour ce qui est de Bale, je dois faire des choix."

Militao : "Il a fait un grand match. C'est vrai qu'il n'a pas beaucoup joué cette saison. Je suis content pour lui car au final tous les joueurs sont dedans et quand le moment arrive pour l'un d'entre eux de jouer, il répond présent."

James Rodriguez : "Je ne veux plus en parler."

Victoires toujours difficiles : "Eh bien, c'est à cause d'un peu de tout, cela peut aussi être dû au physique. Nous jouons tous les trois jours. Mais je ne pense pas que ce soit que nous, ça concerne un peu toutes les équipes. Ça se ressent beaucoup sur le terrain, il y a souvent une grosse différence entre le début et la fin des matchs."

Articles liés