Zidane : “Je n’ai rien contre Jovic”

Zinédine Zidane a répondu aux questions de Movistar+ avant de se présenter en conférence de presse. Malgré le résultat, il est satisfait par le match de son équipe.

📝 Les notes du match

Ses sensations : "Nous sommes contents du match. De manière générale, nous avons bien fait les choses. Il nous a manqué le but et un peu de lucidité en attaque. Surtout en première mi-temps. Nous avons bien joué les 40 premières minutes. Il faut être content de ce que nous avons fait."

Un nul sans buts : "Nous n'avons pas concédé beaucoup d'occasions. On doit continuer à travailler, travailler et travailler. On sait que nous devons progresser devant le but. Nous savons dans quel camp nous avons le plus joué aujourd'hui et ce n'était pas un match facile."

Un problème physique ? Non, nous étions bien. Il a manqué autre chose. Il faut travailler davantage devant le but. Il faut trouver des solutions."

Odegaard : "Il était bien, comme tout le monde. Nous sommes contents de son retour. Nous avons eu trois semaines pour travailler et il va entrer dans la dynamique peu à peu."

Les débuts de Marvin et Arribas, Casemiro remplaçant : "Ce n'est qu'un match et qu'un onze également. On verra tout au long de la saison. Je ne regarde pas au-delà du match d'aujourd'hui. Je me réjouis pour eux [Arribas aussi] car c'est un jour spécial."

Pas de Mayoral, ni Jovic : "On n'a pas changé de système. Tu peux mettre un attaquant, mais il fallait changer de système et on ne le voulait pas. C'est compliqué. Il fallait mettre des joueurs sur les ailes, c'est ce que nous avons fait."

Un problème avec Jovic ? Non, nous avons une équipe, des joueurs, et je dois choisir. C'est ce que j'ai fait. On va y réfléchir pour le prochain match. Je n'ai de problème avec aucun joueur. C'est le système de jeu, je ne voulais pas le changer. Et Karim était bien."

Le match de Varane : "Face à Manchester City, ce sont des choses qui arrivent. Nous connaissons les joueurs que nous avons. Rapha, Sergio, Ferland, Dani, ils ont tous été bons aujourd'hui. Je pense que nous ne concédons pas une seule occasion, il n'y a eu qu'une seule frappe. C'est le travail de tout le monde."

Articles liés