Zidane : “Je suis convaincu qu’Asensio va faire une grande saison”

Zidane a tenu sa traditionnelle conférence de presse d'avant match avant le déplacement du Real Madrid à Levante (dimanche, 16h).

Levante, toujours motivé contre Madrid : "C'est vrai que c'est le troisième match à l'extérieur, nous savons où nous allons même si ce n'est pas leur stade. L'année dernière c'était très difficile. Nous avons bien préparé notre match. Nous allons certainement avoir des difficultés mais nous sommes prêts."

La chance de Zidane ne s'applique pas aux blessures : "J'ai la chance d'être ici et je profite de chaque jour que j'ai et j'ai toujours été positif. Je ne suis pas pessimiste même si les choses se compliquent. Nous n'aimons pas avoir des blessures mais nous devons l'accepter. Nous n'allons pas chercher d'excuses. Mon équipe a beaucoup de talent et beaucoup de cœur, les choses peuvent se compliquer mais nous pouvons tout de même avancer."

L'importance du caractère : "On va le montrer, quand on est sur le terrain, et rien d'autre. On ne contrôle pas le reste, qu'ils nous critiquent toujours, on ne le contrôle pas. Être plus unis, c'est ce qu'on va faire. C'est toujours comme ça ici, chaque fois qu'il y a des difficultés, on en parle beaucoup."

Asensio, est-ce que ça peut être son année ? "Oui, bien sûr. C'est un joueur important. Il a toujours été comme ça. Ce qu'il lui reste à faire, c'est retrouver son niveau à 100% physiquement et techniquement. Il se prépare à faire une grande saison, j'en suis convaincu."

Les rotations, comment sont-elles expliquées à l'équipe : "Depuis que je suis ici en tant qu'entraîneur je fais toujours la même chose. Pour gagner des titres, pas pour gagner trois matchs, en 60 ou 65 matchs je pense qu'il y a besoin de tout le monde. Beaucoup d'entraîneurs le font aussi. Avant, il y avait 30 ou 35 matchs, mais maintenant il y en a presque 65, plus l'Euro en juin. J'en parle avec eux. Un joueur veut toujours jouer et n'acceptera jamais les choses, mais on en parle et on avance."

Qu'attend-il d'Asensio ? "Il peut marquer des buts, c'est un joueur très vertical et c'est ce que je lui demande. Ce que je veux, c'est qu'à chaque fois qu'il joue, il cherche à marquer, clairement."

La situation d'Isco, non convoqué en sélection : "Ce qu'il veut, c'est montrer ce qu'il sait faire, comme tout le monde. Il a un caractère qui fait qu'il n'a peur de rien et j'aime ça. Je ne sais pas pour l'équipe nationale, mais il essaie toujours de bien jouer. Et c'est ce qu'il va encore tenter de faire cette saison."

Les gens parlent beaucoup du départ d'Achraf, ça le dérange ? "Non. Nous ne sommes pas contents de ce qui s'est passé avec Carva et Odriozola, mais nous ne pouvons pas nous chercher des excuses."

Rotations avec les vétérans comme Ramos, Kroos ou Modric : "Je parle à tout le monde, mais ceux que vous évoquez ont 30 ans et peuvent jouer pendant encore six ou sept ans... C'est une façon de penser pour le bien de l'équipe en général et pour que ceux qui sont là s'impliquent dans ce que j'attends d'eux. Je sais qu'un joueur n'est pas content quand il ne joue pas et c'est le pire du travail d'un entraîneur."

Préoccupé par les blessures : "Non, mais je n'aime pas ça, ça me dérange pour ceux qui se blessent, mais pour le reste on va passer à autre chose et continuer avec ceux qui sont à notre disposition."

Hazard et la crainte d'un nouveau cas Bale à cause des blessures : "Non, c'est pour ça que je suis positif, et Eden aussi. C'est une blessure musculaire due au fait d'avoir travaillé dur pour revenir. L'important c'est que sa blessure se soigne bien."

Ce qu'il aime chez Aouar et s'il peut signer au Real : "Je ne sais pas quelles informations vous avez. C'est un grand joueur, sans aucun doute, je le sais, et peut-être qu'un jour il pourra jouer au Real, mais pour le moment nous avons cette équipe et c'est tout ce qui m'importe."

Articles liés