Zidane : “On ne peut rien réussir sans souffrance”

Zinédine Zidane s'est exprimé après la victoire de son équipe face à Getafe. Malgré les 4 points d'avance sur le Barça, rien n'est joué pour le Français. 

📝 Les notes du match

Un triomphe dans la souffrance : "Oui, on savait avant le match qu'on allait beaucoup souffrir. Ils sont venus presser très haut en première mi-temps et on a été gêné. On a pu marquer avec de la patience. Il fallait rester calme tant qu'ils défendaient bien. Il faut féliciter les joueurs parce que ce n'était pas facile, physiquement et mentalement."

S'il y a plus que trois points : "Non. Ce ne sont que trois points, mais ils sont très importants parce qu'il fallait gagner. Et on l'a fait. Il reste cinq finales et le plus important maintenant est de récupérer pour le prochain match."

Ils ont gagné une moitié de Liga : "Je ne suis pas d'accord. On ne peut pas dire qu'on va la gagner, tant que ce n'est pas fait. Je suis fier de l'équipe pour l'effort et la solidité dont elle a fait preuve."

Seul le Real peut perdre la Liga : "Non, je ne suis pas d'accord non plus. C'est comme ça le football, tous les trois jours il faut jouer. On a énormément souffert aujourd'hui, l'autre jour aussi. On ne peut rien réussir sans souffrance."

La rigueur défensive : "Je suis très content de l'équipe sur ce point, oui. On a eu du mal à marquer mais pour défendre, nous sommes bien équilibrés."

La force de l'équipe : "Je pense que nous travaillons très bien, mais ce qui reste le plus important est la bonne condition physique des joueurs. Ils sont tous impliqués, ils défendent bien. Il nous manque un peu de fraîcheur offensivement, mais l'équipe est très solide."

Les changements : "Ils ont été importants. Ils servent à ça, changer la dynamique du match et ils l'ont fait. Tous les joueurs sont impliqués et ils savent qu'ils peuvent apporter. Nous voulions mieux occuper les côtés."

Des nouvelles de Varane : "Pour le moment, il ne va pas bien parce qu'il a mal aux cervicales. Il est chez lui avec le médecin, mais on ne va prendre aucun risque. Il a pris un gros coup."

Articles liés