Le Real ne doit pas prendre Manchester City à la légère

Le tirage au sort a réservé au Real Madrid un adversaire a priori à sa portée, Manchester City. Pourtant, il ne faudra pas sous-estimer les hommes de Manuel Pellegrini, au risque de se faire surprendre, comme face à la Juve la saison passée. 

Cette saison, bien qu’elle soit historique sur le plan européen, n’est pas celle rêvée par les CitizensEn Premier League, ils ne sont que 4èmes avec 57 points, et comptent 15 points de retard sur le leader, Leicester. Man City dispose d’un petit matelas de 4 points d’avance sur son éternel rival, Manchester United, avec qui ils lutteront pour cette quatrième place, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions la saison prochaine.

Les précédents

Les deux équipes se sont déjà affrontées à 3 reprises, dont deux fois en phase de groupe de la Ligue des Champions. C’était en 2012-13. Et le bilan de ces rencontres est à l’avantage des Merengues2 victoires et 1 nul. Ces matchs sont d’ailleurs l’occasion de voir du beau spectacle. Un total de 12 buts dont 8 en faveur du Real ont été inscrits, soit une moyenne de 4 buts par match. Lorsque l’on voit la puissance offensive des deux équipes, rien d’étonnant.

Une attaque de feu

Ce sera le principal danger pour le Real Madrid. L’attaque de Manchester City, la deuxième meilleure du Royaume-Uni, portée par l’Argentin Sergio Agüero. Le natif de Buenos Aires a marqué 23 buts toutes compétitions confondues, dont 18 en Premier League. Pas très en vue face au PSG lors du tour précédent, il reste néanmoins un joueur de classe mondiale, capable de faire basculer un match à n’importe quel moment. A ses côtés, le Belge Kevin De Bruyne, 15 buts cette saison, et héros de City lors des 1/4 de finale : 2 tirs cadrés, 2 buts. Une précision chirurgicale qui a permis à son club de rallier les demies finales de la Ligue des Champions pour la 1ère fois de leur histoire, pourtant riche en titres.

aguero-debruyne-silvaManuel Pellegrini sera toutefois privé de Raheem Sterling, blessé le mois dernier et indisponible 6 semaines. Il devrait donc manquer les 2 rencontres face à Madrid. Mais il pourra en revanche compter sur ses deux Espagnols, Jesus Navas et David Silva, pour animer les ailes et conserver le ballon si besoin est.

Son parcours en C1

Contrairement au Real Madrid, les Anglais n’ont pas eu de chance lors des différents tirages au sort. Placé dans le groupe D dit « de la mort » avec la Juventus, le FC Séville et le Borussia Monchengladbach, les Mancuniens ont tout de même réussi à sortir en tête de leur groupe, avec 12 points, et ce malgré deux défaites face aux Italiens de Turin.

En 8ème de finale de la Ligue des Champions, la chance leur a enfin souri, avec un déplacement en Ukraine face au Dynamo Kiev. Résultat, une victoire 1-3 à l’extérieur, suivie d’une purge 0-0 à l’Etihad Stadium.

sagnaLors du tour suivant, Manchester City a hérité du Paris SG. Les deux clubs, qui présentent un projet similaire (tous les deux récemment rachetés par des clubs du Golfes, puissance financière illimitée, avec pour objectif de briller sur la scène européenne) déçoivent les amateurs de foot une fois sur le terrain. Annoncés outsiders par la plupart des observateurs, les Sky Blues vont pourtant se qualifier, après un match nul 2-2 obtenu au Parc des Princes et une victoire à domicile 1-0.

Et les voilà donc pour la première fois de leur histoire en demi-finales de la Ligue des Champions, face au Real Madrid, 10 fois vainqueurs de la compétition.

Articles liés