Solari : « L’idée est d’aller à Melilla et de jouer avec nos cojones »

solari
AFP – PHOTO GABRIEL BOUYS

Santiago Solari a livré sa première conférence de presse comme entraîneur du Real Madrid aujourd’hui. Parmi les sujets évoqués par l’Espagnol, le match de Copa face à Melilla, ses débuts avec le groupe et la situation de Vinicius.

Comment avez-vous trouvé le groupe ? « J’ai trouvé un groupe affecté, mais impatient de reprendre et d’inverser la situation. C’est un groupe de champions, de guerriers qui ont gagné beaucoup de choses pour ce club. La situation n’est pas la plus facile, mais je les ai vus désireux de renverser la situation. »

Avez-vous parlé à Lopetegui ? « C’est quelque chose de privé. »

Est-ce que vous vous voyez comme le nouveau Zidane ? « Laissez le en paix. C’est l’une des plus grandes figures de Madrid, il n’y a pas d’adjectifs pour le décrire. Mieux vaut le laisser tranquille, dans sa grandeur, et ne pas essayer de comparer qui que ce soit avec lui, car il est incomparable. »

Pensez-vous pouvoir rester jusqu’à la fin de la saison ? « Nous sommes tous de passage. Dans la vie, et dans ce métier encore plus. Tout va beaucoup plus vite. L’important c’est le quotidien, ce que nous faisons au jour le jour et l’envie que nous y mettons. Mais c’est aussi vrai pour les footballeurs, avec d’autres rythmes. L’important c’est ce que vous faites à chaque entraînement, à chaque match, ce que vous donnez à chaque minute. C’est ça qui compte. »

Allons-nous voir Vinicius en la première équipe ? « Vinicius est un joueur de plus dans l’équipe, il sera disponible, tout comme les autres. »

Pensez-vous qu’il y ait une grosse différence entre la qualité de l’effectif et les résultats récents (comme le disait le communiqué du club) ? « Ce n’est pas à moi d’évaluer ça. »

Le communiqué parle d’un poste provisoire pour vous. Vous le pensez aussi ? « Travailler au Real est une excellente opportunité et un job magnifique. Et cela à n’importe quel poste, pas seulement en tant qu’entraîneur de l’équipe première. J’ai mouillé ce maillot jusqu’à la dernière goutte, comme d’autres qui sont passés ici et qui ne sont plus là. Le Real Madrid nous dépasse tous, mais nous inclut dans sa grandeur en même temps. »

Match de Copa : « L’idée est d’aller à Melilla et de jouer avec deux cojones (ndlr : couilles). »

Comment aborder ce match ? « Avec beaucoup d’enthousiasme et d’envie. Nous sommes tous motivés à l’idée de jouer ce match. »

Avez-vous le sentiment que le vestiaire vous regarde de travers ? « J’étais avec l’équipe aujourd’hui et ils ne regardent personne avec suspicion, ils ont envie de gagner, c’est ce que j’ai ressenti aujourd’hui. C’est un moment délicat, mais c’est dans ces moments là qu’on voit le caractère. »

Que pensez-vous de Vinicius, manque-t-il de préparation ? « C’est un membre de l’équipe, un garçon très jeune et très talentueux, il a encore beaucoup à apprendre, mais il a aussi beaucoup à donner, maintenant et à l’avenir. »

Quel est ton premier objectif ? « Gagner demain. »

Est-ce que Vinicius a le niveau pour l’équipe première ? « Il n’y a aucun joueur de l’équipe première du Real Madrid qui n’a pas le niveau pour y être. »

Que va-t-il dire aux joueurs ? « Nous allons y aller au jour le jour. Ces choses relèvent de la sphère privée. »

Quelle est la situation de l’équipe ? « Nous devons y aller demain pour gagner avec ce groupe de champions. Et rien de plus. C’est aussi simple et aussi difficile que ça. »

Articles liés