Thibaut Courtois : « Si le Real est vraiment intéressé… »

courtois
THIBAULT COURTOIS – AFP PHOTO / PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Courtisé par le Real Madrid depuis plusieurs années, Thibaut Courtois a reconnu que sa situation familiale pourrait influencer sa décision de quitter ou pas Chelsea. 

Dans un récent entretien pour Sport Foot Magazine, le gardien Belge de Chelsea a évoqué les rumeurs persistantes l’envoyant au Real. Et si pour l’instant un départ de Londres ne semble pas à l’ordre du jour, sa situation familiale pourrait faire bien pencher la balance en faveur du club madrilène. En effet, ses deux enfants vivent encore à Madrid. Sans tabou, l’ancien joueur de l’Atletico se livre.

Les rumeurs le liant au Real Madrid : « Je comprends que les rumeurs reviennent aujourd’hui, vu qu’on parle d’un nouveau gardien là-bas. Ma situation personnelle est liée à la ville de Madrid, c’est connu. Mes deux enfants vivent là-bas avec leur maman. J’ai ma fille tous les jours sur Facetime. Elle me dit souvent que je lui manque. Mon fils, lui, est encore trop petit pour qu’on communique comme ça. Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie de faire un aller-retour en Espagne. Comme situation, ce n’est pas toujours facile. Oui, mon coeur est à Madrid. C’est logique et compréhensible. »

L’intérêt du club madrilène : « S’ils me veulent, ils doivent contacter Chelsea. On verra. Mais ils ne l’ont jamais fait. Ce qui est sûr, c’est que je retournerai un jour à Madrid. J’aime l’Espagne, j’ai adoré cette ville, j’y ai passé trois années magnifiques. C’est là-bas que je suis devenu adulte. L’Atlético, c’était un vrai groupe d’amis. On sortait ensemble, mes coéquipiers m’ont appris une langue que je ne connaissais pas du tout en arrivant. Quand je suis parti j’ai pleuré. Mes premiers jours à Londres n’ont pas été simples. L’Angleterre, à mon arrivée, c’était plus froid, plus business. Maintenant, je me sens très bien ici. »

L’argument familial : « Si le Real est vraiment intéressé, ma situation personnelle pourrait influer, oui. L’aspect familial, ça n’a pas de prix. Mais je le répète, pour le moment, je suis occupé à discuter avec Chelsea pour prolonger. »

Articles liés