Valverde : « Ne pas croire en ce Real Madrid, c’est ne rien connaître au football »

valverde
Photo Icon Sport

La révélation de cette première partie de saison au Real Madrid, le jeune Federico Valverde, a été interviewé par le média ABC.

On s’habitue à être titulaire ou vous êtes encore nerveux parfois ?

Ce n’est pas une question de nervosité. C’est de l’émotion, une émotion indescriptible. Mais pas à cause du fait de jouer d’entrée ou non. Le fait de me sentir utile pour la meilleure équipe du monde est très spécial pour moi et fait de ma vie un paradis.

Vous avez été désigné par la presse comme la révélation de ce début de saison…

La reconnaissance externe est bonne, mais ma seule satisfaction personnelle est la reconnaissance interne, celle de mon entraîneur, celle du staff technique et des coéquipiers qui jouent à mes côtés.

Sa mémorable célébration à Mestalla devenu virale sur les réseaux sociaux.

Ce sont des choses qui viennent de l’intérieur, du cœur. Nous ne méritions pas de perdre ce match à Valence…

Zidane dit que cette équipe n’a rien à voir avec celle qui a remporté la 13e LDC il y a deux saisons…

Le Mister est celui qui a la meilleure perspective pour comparer cette équipe avec une autre. Ce dont je peux parler moi, c’est de ce que je vois, et je vois un très bon groupe, très uni et avec une énorme envie d’atteindre les sommets. C’est une qualité qui prouve bien des choses. Quel que soit l’endroit où je regarde dans le vestiaire, je ne vois que des grands champions.

On parle souvent de la faim, l’envie du Real Madrid. On dit que l’équipe en manque quand elle perd.

Cette lecture semble très simple, très basique. On dit ça de l’extérieur et ceux qui le disent pensent avoir en main la radiographie et la véritable analyse. Ce n’est pas vrai du tout. Que les gens pensent ça c’est manquer de vérité. Je ne connais pas un seul joueur du Real Madrid qui n’a pas faim à chaque match, à chaque entraînement. Celui qui dit ça ne sait pas ce qu’est le Real Madrid.

Mais dans le football d’aujourd’hui, il est très difficile de toujours gagner…

Il est clair que dans le foot d’aujourd’hui, si compétitif, vous ne pouvez pas gagner tous les matchs, peu importe vos efforts. Il est pratiquement impossible pour tous ou presque tous les joueurs d’être parfaits à chaque match de l’année. Et ceux qui sont face à vous ont aussi des jambes, de la qualité et de l’envie…

Un autre mythe populaire entourant le club est que le Real Madrid priorise la Coupe d’Europe à la Liga.

Tu l’as très bien dit. C’est un autre mythe lié au Real Madrid. Et je peux vous assurer que nous sommes passionnés par remporter tous les titres. Cette Liga est la meilleure du monde et nous voulons gagner la meilleure Liga du monde. La Ligue des Champions est spéciale pour le madridisme, sans aucun doute, mais nous nous mettons à 100% sur la Liga. Pour moi c’est très clair, ne pas croire en ce Real Madrid, c’est ne rien connaitre au football.

On sait que les meilleurs footballeurs viennent toujours ici chaque année. Est-ce très stressant de vivre avec cette épée de Damoclès qu’est la concurrence ?

Je sais parfaitement où je suis. Je suis dans le meilleur club du monde, et ce n’est pas une phrase toute faite, c’est la pure réalité, car cette concurrence constante que vous ressentez tous les jours le prouve. Je connais très bien l’exigence de cette entité. J’adore la concurrence. S’entraîner et jouer aux côtés de Casemiro, Toni, Luka, des joueurs si top, est la meilleure chose qui puisse m’arriver. Et ce n’est pas moi qui gagne, c’est le Real qui gagne.

Mais cette concurrence se multiplie chaque saison avec de nouveaux joueurs qui peuvent arriver de l’extérieur. Comment vivez-vous avec ça ?

Mais c’est la vie du Real Madrid depuis toujours ! C’est quelque chose que vous savez déjà dès le premier jour de votre arrivée dans l’équipe. Les meilleurs sont toujours venus ici. Le club sait bien ce qui est nécessaire pour renforcer l’effectif.

Zidane demande aux milieux de terrain de tirer au but à chaque fois qu’ils le peuvent. Vous avez une bonne frappe justement…

Oui, mais le but ne m’obsède pas. Si je peux tirer comme le Mister le demande, très bien. Et si je marque un but, parfait. Mais ce n’est pas une obsession. Nous avons de grands attaquants qui remplissent parfaitement ce rôle.

Vous aimeriez rester au Real Madrid pendant de nombreuses années ?

De nombreuses années ? Je veux être ici toute ma carrière, dans cette maison. J’aime le Real Madrid.

Articles liés