Zidane : « On va être à 150%, je n’ai pas de doute là dessus »

zidane
ZIDANE – AFP PHOTO / JAVIER SORIANO

Zinedine Zidane était accompagné de Toni Kroos aujourd’hui pour la traditionnelle conférence de presse avant le choc face au Bayern Munich.

Etat d’esprit de l’équipe : « Le moral est bon, on est prêts à faire un grand match. Tous les joueurs aiment ces matchs. »

L’entraîneur adverse, Jupp Heynckes : « Il a changé quelque chose, il fait de bonnes choses, j’ai un grand respect pour lui. Ce qu’il a fait au Real Madrid, au Bayern… c’est admirable. Je n’ai que de bonnes paroles pour ce monsieur. Ça va être un bon match, on aime ça. »

Favori : « Il n’y en a pas. C’est une demi-finale, c’est différent de ce qui a pu se passer l’année dernière, c’est un autre match. Nous sommes en demies et on veut faire un bon match, nous sommes préparés pour ça, nous savons que nous allons souffrir, mais c’est le football. »

Il a passé tous les éliminatoires : « C’est une détermination que nous avons, c’est un club qui a toujours été à ce niveau. Ça fait partie de l’ADN du club, on peut le voir à son histoire. »

Le cas Benzema : « Je défendrai mes joueurs jusqu’à la fin, parce que ce sont eux qui m’apportent de la satisfaction au quotidien. Parfois nous pouvons échouer mais ils se battent et courent. Je soutiendrai toujours mes joueurs. »

Le retour de Ramos : « C’est notre capitaine et notre leader. Il est très important pour l’équipe, c’est mieux quand il est sur le terrain. »

Cristiano Ronaldo : « Nous savons combien Cristiano pèse dans un match, j’espère qu’il sera en forme demain. »

L’importance de gagner la C1 : « Au-delà de penser à gagner la Champions, nous pensons d’abord à faire un bon match. On va être à 150%, je n’ai pas de doute là dessus. »

Leçon apprise du match retour contre la Juve : « C’est le football. Au final c’est nous qui nous sommes qualifiés. C’est du passé, j’ai parlé avec mon staff et mes joueurs mais désormais on veut penser à ce qui nous attend. »

La boule au ventre : « On ne va pas se chier dessus non plus ! On aime jouer ces matchs. »

Epanouissement de James au Bayern : « Je ne voulais pas qu’il parte. Lui voulait jouer plus et je comprends ça. Je n’ai jamais eu de problèmes avec lui, c’est vous qui aimez dire ça. Il avait juste besoin de jouer plus, c’est tout. Mais il n’y a pas qu’avec lui que c’est arrivé. Il s’est passé la même chose avec d’autres joueurs cette saison qui restaient sur le banc. C’est bénéfique pour un entraîneur. Le joueur va être motivé parce qu’il est footballeur et il va vouloir faire les choses correctement, et pas pour me prouver quoi que ce soit. Celui qui pense que je suis un anti-James, il a tord. C’est un grand footballeur. »

Visages différents de l’équipe en Liga et en LDC : « Ce fut une saison spéciale, compliquée. En Liga il faut être au taquet tous les trois jours, et nous ne l’avons pas fait, surtout en début de saison. Mais il faut aussi valoriser ce qu’a fait Barcelone et d’autres équipes. Nous n’avons pas été assez réguliers. Maintenant c’est la Champions, on est dans un bon moment, mais on sait qu’on va jouer contre un grand adversaire. »

Articles liés