Carvajal répond à l’Atletico sur Twitter

Le latéral droit du Real Madrid a répondu à un tweet de l'Atletico qui faisait référence au pénalty polémique sur Casemiro.

Les Merengue ont arraché une victoire difficile hier sur le terrain de Levante, en l'emportant 1-2, avec deux pénaltys sifflés en leur faveur. Et c'est principalement le deuxième pénalty, sur Casemiro, qui a beaucoup fait parler.

L'Atletico de Madrid, via son compte Twitter, n'a d'ailleurs pas hésité à y aller de sa petite provocation, par un message où le Real n'est pas directement cité, mais qui fait évidemment référence à la faute sifflée sur le Brésilien :

"🎥 La nuit des Oscars a commencé ! Un film? #LHistoireInterminable. Fans de l'Atletico, lequel préférez-vous ? 🎭" . Ce à quoi Dani Carvajal a répondu : "Moi je vous recommande 'En el Corazon de la DECIMA' et 'UNDECIMA' ! Je les ai tous en DVD ! 😉"

https://twitter.com/DaniCarvajal92/status/1099808838641950721

Le défenseur fait évidemment allusion, non sans humour, aux deux Ligues des Champions remportées par le Real face aux Colchoneros ces dernières années.


Carvajal s'est aussi exprimé en zone mixte après la rencontre

La victoire : "Eh bien, ce fut un match difficile, ils avaient mis une ligne de cinq qui nous a posé beaucoup de problèmes pour nous créer des occasions. Nous avons su profiter de celles que nous avons eues, et par chance, pas eux."

Le VAR décisif : "Je n'ai pas vu le premier car j'étais trop loin, mais à la pause, on nous a dit que Rochina la touchait de la main. Celui sur Casemiro ? J'étais à 25 mètres et j'ai quand même entendu le coup de pied. Si le VAR dit que c'est pénalty, alors c'est pénalty. Je ne suis pas arbitre et son travail est difficile. Je ne veux pas entrer dans le débat mais si l'arbitre et le VAR décident qu'il y a pénalty, c'est qu'il y a pénalty."

Série de résultats : "Nous sommes sur une bonne série de résultats. Ça nous a échappé face à Girona et c'était un coup dur pour nous. Mais nous ne jetons pas l'éponge, nous savons que c'est compliqué. Nous avons maintenant cinq matchs à gagner pour poursuivre cette bonne série."

LaLiga est impossible : "Jusqu'à ce que les mathématiques nous disent le contraire, nous ne disons pas adieu. Pour nous, le match de samedi sera comme une finale, mais il y a d'abord celui de mercredi (le Clasico en Copa)."

Articles liés