Jovic : “Je suis convaincu que je vais réussir au Real”

jovic
Photo Pressinphoto / Icon Sport

Luka Jovic a accordé une interview dans son pays dans laquelle il raconte, entre autres, comment s'est passé sa signature pour le Real Madrid.

🎙 À lire aussi : Les déclarations de l'agent de Bale

Sa signature : "Mon agent m'a appelé et m'a dit que le Real Madrid l'avait contacté et qu'ils me voulaient. Je lui ai répondu 'Arrête de te moquer de moi, s'il te plait'. Mais il m'a dit que c'était vrai, qu'il y avait une offre et que je devais bien y réfléchir. Bien sûr, j'ai dit oui et je ne pense pas avoir fait une erreur. Parce que le club le plus important n'appelle qu'une seule fois."

Convaincu de réussir : "Dans mon pays, je sens toujours qu'il y a un courant négatif quand on parle de mon jeu au Real Madrid, mais je suis convaincu que je vais réussir et que je prouverai que je suis au Real parce que j'ai le talent nécéssaire."

Envie de travailler : "Je n'utilise presque pas les réseaux sociaux. Je n'ai que Instagram, mais pour être honnête je me concentre uniquement sur le football et le fait d'être en forme. Je suis dans une période d'adaptation difficile et je dois travailler encore plus dur."

Difficultés à dormir : "Ici vous n'avez pas à vous lever très tôt pour aller aux entraînements, donc ça m'aide. Toute ma vie j'ai eu des problèmes d'insomnie et du mal à dormir. Je suis donc mieux ici pour ça, je me réveille, je déjeune, et je vais m'entraîner. Les entraînements sont plus doux qu'en Allemagne, j'aime mieux ça aussi. Et puis, après la séance, vous pouvez continuer à vous exercer sur le terrain ou vous faire masser. Nous avons ensuite nos après-midis de libre généralement."

L'opinion des gens ou des médias : "Honnêtement, cela ne me dérange pas. Les choses qui sont écrites sont absurdes. Ce qui compte c'est que les gens qui me connaissent et ma petite amie savent ce qui est vrai. Je ne suis pas intéressé par l'avis des envieux. Mais bien sûr, lorsque j'ouvre Instagram, la première chose que je vois c'est l'actualité de ma vie privée et non le fait que je suis un joueur de Madrid. La Serbie devrait pourtant être fière d'avoir un joueur au Real Madrid."

Une adaptation compliquée : "Je serai honnête. Je ne suis pas satisfait de ma saison, du moins jusqu'à présent. D'abord parce que je sais que je peux m'améliorer. Parfois je regarde des vidéos Youtube de moi l'année dernière et je me dis : 'Mais qu'est-ce qui m'arrive ?' Mais nous savons tous que le Real Madrid est un grand club et qu'il est très difficile y compris pour les joueurs expérimentés de s'y adapter. Et bien plus encore pour un jeune homme de 21 ans pour lequel ils ont payé 60 millions. La pression est très forte, je me bats sans succès pour l'instant, mais j'espère que la situation va changer."

Articles liés