La première grande interview de Vinicius Junior (partie 2)

Crédit : @ellarguero

Actuellement blessé et en pleine récupération, Vinicius Junior a accordé sa première grande interview en Espagne. Le Brésilien a choisi le programme El Larguero de la Cadena Ser pour aborder tous les sujets autour de son arrivée à Madrid. 

Entre Messi et Cristiano, qui est le meilleur ? 
Je ne sais pas, mais Cristiano est une légende du Real Madrid. Les fans l'aiment beaucoup et il a tout gagné ici.  Il fait très bien les choses. Mais ni lui, ni Messi ne sont à Madrid et nous jouons avec les meilleurs joueurs aussi.

Ta plus grande qualité ? 
La personnalité.

Et ce que tu dois améliorer ? 
La finition, je le travaille beaucoup et je me sens anxieux lorsque ça ne rentre pas. Je travaille beaucoup, je n'ai que 18 ans et je joue déjà beaucoup au Real Madrid...

On peut améliorer la finition ? 
Oui, oui... On s'améliore à force de travail. Je n'ai que 18 ans et ma formation n'est pas terminée. C'est pour cela que je manque certaines occasions. On m'aide beaucoup ici. Même Benzema, il me dit les mouvements à faire, il me dit quand finir les actions. Marcelo aussi, ainsi que Solari lorsqu'il était là. Quand je m'entraîne avant le match, je fais tout, mais pendant le match, quand tout va très vite, c'est différent.

Marcelo est ton père dans le vestiaire ? 
Oui, lui et Casemiro. Ils m'aident beaucoup depuis mon arrivée.

Tu te vois un jour comme un mythe du football brésilien ? 
Je travaille pour ça. Je suis venu à Madrid pour ça, pour être avec les meilleurs et écrire l'histoire ici et avec la sélection. Comme Neymar, qui, à 27 ans, a marqué plus de buts que quasiment tous les joueurs. Seul Pelé en a plus que lui. Je suis ici pour bien faire les choses et penser à la sélection. Je pense qu'avec le Real, je vais entrer dans l'histoire du football brésilien.

Qu'a dit Zidane lors de votre rencontre dans le vestiaire ? 
Que je devais récupérer tranquillement de ma blessure, que je n'avais pas à me précipiter pour revenir de blessure, parce qu'il n'y avait plus de choses importantes à jouer.

Ton premier but... Qu'as-tu pensé ? 
C'était à un moment délicat pour tous. Je pense que c'était le deuxième match de Solari. Lopetegui venait de partir, je commençais à jouer. C'était mon deuxième match et au Bernabeu. Pouvoir aider l'équipe comme ça, ça m'a ému. Je suis heureux tous les jours en allant m'entrainer.

Tu as confiance en toi ? 
Parfois, je pense que je suis la personne en qui j'ai le plus confiance. Plus qu'en d'autres personnes.

Les fans attendent des grandes recrues comme Neymar et Mbappe. Et pourquoi pas Rodrygo et Vinicius ? 
Rodrygo sera un grand joueur, comme Neymar ou Mbappé. Il a tout ce qu'il faut avoir, il a des qualités impressionnantes... il fait tout facilement. Il va bientôt nous rejoindre et nous aider.

As-tu conscience que parfois, le joueur brésilien a une réputation de fêtard ? 
Tous les Brésiliens ne sont pas les mêmes, nous ne faisons pas tous la fête mais les joueurs aussi doivent parfois sortir. Quand ils sont en vacances, par exemple.

Tu n'es pas fêtard ? 
Non, moi non.

Tu te vois gagner le Ballon d'Or ? 
Oui, je travaille pour ça. Je ne sais pas quand... j'aimerais le gagner à 25 ou 26 ans, en pleine maturité. Je joue avec les meilleurs et j'ai 18 ans, à 26 ans, je ferai tout très bien.

Regarde Modric, qui l'a gagné à 33 ans...
C'est un joueur incroyable, il fait très bien les choses sur et en dehors du terrain. Il rend les gens heureux, il veut toujours que ça aille bien pour eux.

Outre les Brésiliens, avec qui es-tu le plus proche ? 
Benzema, ça se voit sur le terrain. Depuis mon arrivée, quand Casemiro et Marcelo n'étaient pas là, ils étaient en vacances, il y avait Benzema. Il m'a donné les meilleurs conseils.

Ronaldo (R9) aussi t'a conseillé ? 
Oui, toujours. Depuis Flamengo. Il était le meilleur dans les 1vs1 et il avait beaucoup de personnalité.

Il t'a appelé pour aller à Valladolid ?
Non, ils ne m'ont rien dit. Et lui non plus.

Tu aimes regarder du football ?
J'aime davantage regarder des vidéos. Je demande au Real de m'en fournir sur les équipes que nous affrontons.

Comment tu imagines le futur du Real ? 
Avec moi et avec tous les joueurs que nous avons ici, nous allons écrire à nouveau l'histoire. Tous les joueurs ici ont gagné les trois Ligue des Champions consécutives, nous avons les meilleurs joueurs à tous les postes.

Il y a eu des problèmes entre Isco et Solari ?
Non. Ce qui se passe dans le vestiaire est privé.

Tu es très croyant ? 
Je crois beaucoup en Dieu. Je lui ai demandé pour signer au Real.

Tu apprécies la VAR ? 
Je suis convaincu, oui. Tous les joueurs et le club aussi, ils sont en faveur. La VAR est juste, même si ce n'est pas toujours le cas mais on peut se tromper.

Qu'aimes-tu faire sur ton temps libre ? 
Je reste à la maison avec ma famille et mes amis. J'aime passer du temps avec eux. Je joue à la playstation, à FIFA et à la NBA aussi. Je supporte l'équipe de LeBron James, cette saison n'est pas bonne mais celle qui vient... Je n'aime pas trop les jeux de guerre, c'est plus mon frère. J'aime beaucoup la musique et danser, j'apprécie Ozuna en Espagne. J'aime bien aussi la musique de Sergio Ramos même si je préfère celles de Marcelo et de Benzema.

Que t'as dit Florentino quand tu as signé ? 
Il m'a dit que j'allais écrire l'histoire ici et jouer de nombreuses années, comme Marcelo qui est là depuis 12 ans. Je veux jouer ici autant de temps que lui. J'aimerais faire ma carrière à Madrid.

Quel message enverrais-tu aux fans ? 
Que nous allons bien terminer cette saison pour l'année qui vient et nous allons gagner toutes les compétitions.

Lire l'interview de Vinicius : partie 1

Articles liés