L’effet Lucas Vazquez

Un but, sept passes décisives, un penalty provoqué, voici le bilan comptable d'un Lucas Vazquez titularisé à 6 reprises seulement cette saison, pour un total de 969 minutes jouées sous le maillot de Madrid. 

Lucas Vazquez n'est donc pas un titulaire au sein du onze du Real, même si les blessures de Bale, Benzema ou encore James lui ont permis de gratter du temps de jeu. Mais voilà, Vazquez sait saisir ses opportunités. Mardi en Ligue des Champions, le supersub du Real a ainsi délivré son club en offrant un caviar à Ronaldo, annihilant les espoirs de la Roma. Il a de plus bien aidé Danilo en défense, comme à chaque fois qu'il joue. Le genre de joueur qui ne compte pas ses efforts, et sait rester lucide et efficace.

Mais surtout, Vazquez est un joueur à l'attitude exemplaire. Qu'il soit titulaire ou non, qu'il joue 5 minutes ou une heure de jeu, le madrilène donne tout ce qu'il a. Et cela paye. Passeur décisif contre son ancien club de l'Espanyol Barcelone ou encore contre Malmö, Levante, Eibar ou l'Athletic Club, il a également marqué son seul et unique but en Liga au Bernabeu, lors du dernier match de Rafa Benitez à domicile, contre la Real Sociedad.

LUCAS VAZQUEZEn Ligue des Champions, Vazquez est le joueur madrilène avec le moins de minutes jouées au compteur (163 minutes, à égalité avec Bale, pas épargné par les blessures). Il a pourtant été titulaire face au PSG, certes, grâce aux blessures du Gallois, Benzema ou encore James. Même le second gardien Casilla a eu plus de temps de jeu que le petit Lucas, avec 180 minutes disputées cette saison, ou encore Arbeloa (180 minutes également) et Jesé, autre canterano au profil de jeu similaire (183 minutes).

Après la victoire des siens mardi, Lucas Vazquez avait d'ailleurs déclaré : "J'essaye toujours de profiter des opportunités qui me sont données et de donner mon maximum". Une attitude qui plaît à Zidane, qui s'est lui fendu d'un compliment à l'égard de son joueur : "Chaque fois qu'il joue, il donne tout ce qu'il a". 

Le public ne s'y est pas trompé non plus mardi soir, en ovationnant le jeune joueur, et en scandant son nom. Un bel accomplissement pour Lucas Vazquez, qui compte bien poursuivre sur sa lancée.

Articles liés