L’éternelle malédiction italienne

Le Real Madrid débarque à Rome dans l'espoir de rompre cette maudite série de 8 éliminations consécutives face à un adversaire italien.

van_basten[dropcap]L[/dropcap]e cauchemar merengue a commencé lors de la saison 1988-89. La "Quinta del Buitre" manque la finale de la Coupe d'Europe en s'inclinant lourdement en demi-finale face au Milan AC. Une écrasante victoire (5-0) des italiens prévient d'un début de calvaire pour les Espagnols sur les terres italiennes.

Une année plus tard, l'histoire se répète, ou presque. Le Real Madrid retombe sur le Milan AC, cette fois-ci en huitièmes de finale. Les Madrilènes l'emportent au retour au Bernabéu (1-0), mais cela ne suffit guère pour remonter la défaite du match aller (2-0), et ainsi décrocher un billet pour les quarts.

Le prochain tombeur du Real Madrid est le Torino. Lors de la saison 1991-92, ils éliminent et privent une nouvelle fois les Merengues d'une finale de Coupe d'Europe. Malgré la victoire 2-1 à la maison, la défaite en terre maudite fait encore la différence (2-0).

Bien que les Madrilènes soulèvent la "Septima" contre la Juventus en 1998 (1-0), le Real n'y arrive pas dans les doubles confrontations face aux Bianconeris, véritable bête noir de la Casa Blanca. À partir de la saison 1995-96, le cauchemar face à la Juventus commence. Le Real s'impose en Espagne (1-0), mais perd le match retour (2-0) et se fait sortir dès les quarts.

Dans la campagne de 2002-03, les Galactiques remportent le match aller au Bernabéu (2-1) mais s’inclinent ensuite à Turin (3-1). Pour la cinquième fois consécutive, le Real Madrid sort grand perdant de sa double confrontation face à un rival italien.

14556147932541Malheureusement, le cauchemar n'est pas terminé. Deux saisons plus tard, la Juventus retrouve les blancs pour leurs jouer un bien mauvais tour. Les merengues s'imposent au Bernabeu (1-0), mais s'inclinent à Turin (2-0) en encaissant un terrible but en prolongation, trois minutes avant la séance des tirs au but.

La dernière élimination face à la Juve remonte à la saison passée. Emmenée par un grand Morata, la Juventus s'impose à l'aller (2-1) et arrache le nul au retour à Bernabeu (1-1). Comme un symbole, c'est Alvaro Morata qui crucifie Iker Casillas à Madrid. Entre temps, l'AS Roma s'est ajoutée à la liste noire. Les hommes de Spaletti avaient, eux aussi, doublement vaincu le Real Madrid lors de la saison 2007-08 (2-1, 1-2).

Le Real Madrid a l'occasion de mettre fin à cette terrible série qui hante les supporters merengues. Pour cela, il faudra battre une Roma qui posera de toute évidence des problèmes aux hommes de Zidane. 29 ans et 8 échecs plus tard, le Real veut triompher en Italie.

Articles liés