Lopetegui : “Si vous comptez voir un entraîneur abattu, ne regardez pas ici”

lopetegui
AFP - PHOTO GABRIEL BOUYS

L'entraîneur Julen Lopetegui est apparu en conférence de presse avant le match du Real Madrid contre Viktoria Plzen demain soir.

Comment vont les joueurs ?

"L'équipe est comme d'habitude avant un match de Ligue des Champions, une compétition liée à l'histoire du club pour laquelle nous avons de nombreuses ambitions. Le Viktoria Plzen est une grande équipe qui nous obligera à donner le meilleur pour obtenir les trois points."

Cela peut-il être votre dernier match en tant qu'entraîneur ?

"Ce que je ressens c’est que nous avons un match qui nous motive au maximum et que nous y allons avec un grand enthousiasme."

Vous sentez-vous soutenu ?

"Je le vois d'une manière tout à fait plus normale. J'affronte le quotidien avec la normalité de toujours, c'est le maximum que nous puissions faire. Si vous comptez voir un entraineur abattu, ne regardez pas ici. Au contraire, je suis plus déterminé que jamais et concentré sur le match de demain."

Un membre du club vous a-t-il dit que la situation était délicate ?

"Ce que j’ai appris dans ce club, c’est à me battre. Nous nous battrons pour renverser une situation qui n’est pas la meilleure, mais nous avons le temps de l’inverser et nous nous battrons pour faire le meilleur match possible demain, contre une équipe que nous respectons."

Pensez-vous que jouez votre poste demain ?

"Tout ce que je fais c'est analyser l’adversaire et penser au match de demain. Je ne regarde pas au-delà."

Serez-vous sur le banc au Camp Nou ?

"Je ne peux pas confirmer plus que l'actualité, et je serai l'entraîneur demain. Si après vous voulez me demander ce qui se passera dans une semaine, dans un an... Nous nous concentrons sur le présent et sur ce qui se passe aujourd'hui."

Qu'en pense le vestiaire ?

"Ce sont des champions, des joueurs forts, et les mauvais moments se surmontent. Ça ne se surmonte pas en écoutant et en croyant ce qui se dit à l'extérieur. Nous sommes très motivés à l'idée de faire un bon match."

Comment est le Viktoria Plzen ?

"Physique, avec des joueurs de qualité, tactiquement équilibré, ils encaissent peu de buts et contre le CSKA ils ont fait une très bonne première mi-temps. Nous devons penser à faire une grande impression et que ces mérites nous mènent là où ils doivent nous mener."

L'attention n'est-elle pas trop centrée sur vous ?

"Je ne suis pas au courant de ce qui se dit. Je m'occupe de mes joueurs et des rivaux. Nous sommes conscients de ce que nous devons être, sinon je ne serais pas entraîneur, et encore moins au Real Madrid."

Qu'est-ce qui ne fonctionne pas ?

"Il y a une relation directe avec le but. C'est ce qui détermine les matches même si vous êtes supérieurs. Nous devons être plus efficaces, concéder moins... mais ce sera possible grâce à un bon match."

Comment va Bale ? Sera-t-il réservé pour Barcelone ?

"Celui qui joue demain ne pense qu'à jouer demain, pas au match de dimanche."

Articles liés